Congo-Kinshasa: Rapport d'examen national volontaire des ODD - Pari gagné pour la VPM Elysée Munembwe

La RDC vogue vers l'ère de son décollage. Cinq ans après l'adoption de l'Agenda 2030, le gouvernement, via le ministère du Plan, a présenté pour la première fois son rapport d'examen national volontaire des Objectifs de développement durable (ODD). L'acte 1 s'est déroulé le jeudi 16 juillet. À cette occasion, la vice-Premier ministre en charge du Plan, Mme Elysée Munembwe, avait procédé à la présentation par vidéoconférence du rapport d'examen national volontaire des Objectifs des ODD au Forum politique de haut niveau des Nations unies. L'acte 2 a eu lieu ce lundi 20 juillet à Kinshasa avec le lancement officiel de ce rapport au niveau national.

Pour la première fois depuis l'adoption des 17 Objectifs de développement durable (ODD) par 193 pays membres des Nations unies en 2015, le gouvernement de la République a rendu compte des mesures prises et des progrès accomplis dans la mise en œuvre du Programme du développement durable à l'horizon 2030.

Deux rendez-vous marquent ainsi la présentation par la RDC de son premier rapport d'examen national volontaire des ODD au niveau international et national.

À l'international, c'est au Forum politique de haut niveau (FPHN) des Nations unies que Mme la vice-Premier ministre en charge du Plan, Elysée Munembwe Tamukumwe, a présenté jeudi 16 juillet ce rapport. Le premier rapport d'examen national volontaire des ODD en RDC a été adopté en conseil des ministres le 5 juin dernier. Cela, avant d'être validé par l'Observatoire congolais des Objectifs de développement durable (OCDD), une structure du ministère du Plan. C'était au terme d'un atelier technique impliquant toutes les parties prenantes à la mise en œuvre des ODD en RDC, à savoir les institutions publiques, la Société civile, le secteur privé, les partenaires au développement, etc.

Ce défi relevé qui est à mettre à l'actif de l'actuelle patronne du ministère du Plan, traduit la profonde sagacité stratégique de la vice-Premier ministre Elysée Munembwe qui joue sa partition dans la vision de développement prônée par le chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.

Le gouvernement engagé à surmonter les défis

Au niveau national, c'est le lundi 20 juillet à Pullman hôtel à Kinshasa que le vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde, représentant le Premier ministre, chef du gouvernement, a procédé au lancement officiel du rapport d'examen national volontaire des Objectifs de développement durable. La cérémonie a connu la participation de plusieurs personnalités, notamment des députés nationaux, des sénateurs, des membres du gouvernement, le représentant résidant du Système des Nations unies, M. David Mc Lachlan-Karr qui a représenté les partenaires et le coordonnateur-adjoint de l'Observatoire congolais du développement durable, M. Philemon Fulutoma.

Devant une assistance attentive, le VPM en charge de l'Intérieur a souligné, à travers le rapport présenté, l'engagement sans faille du gouvernement à surmonter les défis pour faire de la RDC un pays où le bien-être collectif est assuré.

Cependant, regrette-t-il, ce premier rapport d'examen national volontaire des ODD survient dans un contexte particulier marqué par la crise due à la Covid-19. Ainsi, a-t-il fait savoir que la RDC frappée comme d'autres pays, par cette pandémie, a subi un coup à son élan de développement déjà amorcé. Et face au risque de voir des millions des Congolais basculer davantage dans la pauvreté, particulièrement les personnes vulnérables, le gouvernement s'est doté d'un Programme permettant l'atténuation des impacts de la Covid-19 sur l'ensemble de la vie nationale.

Auparavant, la vice-Premier ministre, ministre du Plan avait procédé à la présentation de ce rapport articulé en six points : le contexte de la mise en œuvre de l'Agenda 2030 ; les approches méthodologiques de l'examen national volontaire ; politiques et environnement de mise en œuvre des ODD ; mise en œuvre des ODD ; le principe de « ne laisser personne pour compte » en RDC ; et une conclusion.

Des progrès significatifs dans plusieurs domaines sociaux

Dans son exposé, Mme Elysée Munembwe a signalé que la RDC enregistre une croissance démographique des plus fortes au monde avec ses 3,3 %, couplée à une urbanisation rapide (44,5 %), sur fond d'un faible revenu par habitant, d'une forte dépendance des exportations des matières premières, avec un secteur informel prépondérant. Mais également, que si des progrès notables ont été accomplis ci et là, il demeurait encore des efforts significatifs à fournir.

Ainsi en est-il de l'incidence de la pauvreté qui enregistre une tendance globalement baissière ; de la faim qui affecte encore une grande partie de la population. Ou encore des progrès significatifs dans plusieurs domaines sociaux (santé procréative, accès à l'eau potable) quoique la situation demeure toujours préoccupante ; de l'amélioration de l'accès à l'éducation, notamment avec l'accélération de la gratuité de l'éducation de base, qui ne peut occulter le défi que représente encore la qualité des enseignements.

Il apparait donc clairement que la trajectoire actuelle est loin de la marche requise pour l'atteinte des ODD. C'est pourquoi, il est temps d'envisager des politiques révolutionnaires et courageuses.

Et parce que le processus de développement durable de la RDC ne pourra véritablement s'enclencher et s'affermir que s'il a son ancrage au niveau local, la VPM du Plan qui tient à la rationalité stratégique pour le développement, a rappelé que conformément à la Constitution et au programme du gouvernement qui prône le redressement national à partir de la base, un processus de localisation des ODD a été conduit dans les onze des vingt-six provinces de la RDC. Ce processus vise, en prélude de l'élaboration des plans de développement provinciaux, à définir les cibles des ODD qui cadrent avec les priorités, les spécificités et le contexte de chaque province.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.