Cote d'Ivoire: COVID-19 / Gl Diomandé Vagondo, ministre de l'Intérieur - « Le temps de la sensibilisation est révolu »

Depuis le 11 mars dernier, la Côte d'Ivoire a connu son premier cas de contamination de coronavirus. Les autorités ont donc mis sur pied un plan de riposte à la maladie. La communication, tout en passant par la sensibilisation, n'a pas fait défaut.

Hier, lors du point-presse quotidien du Centre d'information et de communication gouvernementale (Cicg), le ministre de l'Intérieur et de la protection civile, le général Diomandé Vagondo, dans son exposé-bilan, a souligné que beaucoup de citoyens ne respectaient pas les mesures édictées pour freiner la propagation.

« Après ce bilan et la levée de l'isolement du Grand Abidjan qui est le foyer le plus important de contaminés, je voudrais dire que le temps de la sensibilisation est révolu. Nous devons passer à une autre phase. Des contrôles vont s'effectuer dans les véhicules de transport en commun, sur les lieux de grand rassemblement.

Et des sanctions seront prises. La rigueur, la répression sous ses différentes formes seront mises à la disposition de la population bientôt. Nous espérons ne pas en arriver là. »

Quant au ministre de la Santé et de l'hygiène publique, Dr Aka Aouélé, il a relevé que même si d'énormes efforts ont été faits par l'Etat, « la bataille n'est pas encore gagnée par la faute de l'indiscipline de l'homme. »

Aussi a-t-il noté qu'actuellement, il y a une tendance à la baisse du nombre de cas, et une stabilité du taux de positivité. Avec une maitrise d'environ 15 à 18% de la létalité.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.