Ile Maurice: Mesures d'urgence nécessaires pour protéger la population contre la pandémie du Covid-19

communiqué de presse

GIS - 21 juillet 2020 : « Compte tenu de l'extrême urgence, nous n'avions d'autre alternative que de recourir aux approvisionnements d'urgence pour faire l'acquisition de produits et d'équipements médicaux durant le confinement et le couvre-feu sanitaire en raison du Covid-19, comme prévu sous l'article 21 du Procurement Policy Office (PPO) et l'Article 44 du même Bureau. »

Cette déclaration a été faite aujourd'hui à l'Assemblée nationale par le Premier ministre, M. Pravind Kumar Jugnauth, en réponse à une Private Notice Question relative à l'achat d'urgence de médicaments et de matériel médical pendant la période de confinement.

Le chef du gouvernement a souligné qu'une évaluation faite par l'Organisation mondiale de la Santé a établi les risques qu'encourait Maurice, notamment que pour une population de 1,265 million d'habitants, le risque d'exposition était de 0,461 avec des infections légères de 87 424 personnes, un peu plus de 1 000 personnes avec une infection grave, plus de 22 000 hospitalisations et 837 décès. « Face à une telle situation sans précédent et alarmante, nous devions être proactifs », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre a rappelé qu'un comité de haut niveau relatif au Covid-19 avait été mis sur pied sous sa présidence le 31 janvier 2020 pour faire le point sur la situation et se pencher sur la marche à suivre. « En tant que gouvernement responsable, il était de notre devoir de veiller à ce que les mesures nécessaires soient mises en place pour faire face au défi sans précédent d'un ennemi invisible qui a bouleversé le monde et qui a mis un terme à notre mode de vie normal », a-t-il soutenu.

En outre, il a souligné que le ministère de la Santé et du Bien-être, étant déjà sollicité au maximum en terme de ressources, a eu besoin de l'aide d'autres ministères et départements et qu'il était nécessaire d'agir rapidement et efficacement car la demande mondiale était bien supérieure à l'offre de médicaments et d'équipements.

Le Premier ministre a rappelé que les principaux fabricants et fournisseurs de différents pays n'étaient pas en mesure de satisfaire la forte demande et que les petits États insulaires comme Maurice étaient particulièrement vulnérables dans cette situation d'achat de panique et d'achat sur le tarmac.

Le Premier ministre a souligné que c'est désormais dans le domaine public que la Commission indépendante contre la corruption (ICAC) a ouvert une enquête sur la question d'achat de médicaments et d'équipements pendant la période du Covid-19, et étant donné que l'ICAC enquête actuellement sur la question et en vertu de l'article 81 (3) de la loi sur la prévention de la corruption, aucune autre information ne peut être divulguée à ce sujet.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.