Cameroun: Sécurisation du patrimoine public - Les cadres de Camtel à l'école

La typologie de fautes de gestion et les sanctions y afférentes au cours de l'atelier lancé hier à Yaoundé par le ministre délégué à la présidence, chargé du contrôle supérieur de l'Etat, Rose Mbah Acha.

Depuis hier à Yaoundé, les cadres, c'est-à-dire ordonnateurs et gérants de la Cameroon Télécommunications (Camtel) sont à l'école de la sécurisation du patrimoine public. Les travaux de l'atelier de formation ont été lancés par le ministre délégué à la présidence de la République, chargé du Contrôle supérieur de l'État (Consupe), Rose Mbah Acha. Objectif dudit séminaire : poser les bases d'une gestion saine des entreprises publiques.

A cet effet, ces gérants et gestionnaires des crédits publics seront accompagnés sur les plans méthodologique, technique et pédagogique en ce qui concerne la compréhension du cadre normatif et institutionnel qui régit les entreprises publiques camerounaises, ainsi que sur le régime de responsabilités et sanctions applicables. Pour le Consupe, cet atelier de facilitation devra faire en sorte qu'au prochain passage du gendarme de l'Etat qu'est cette institution supérieure de contrôle, la gestion de Camtel soit améliorée ».

Au détail, pendant sept jours et à travers les six modules qui articulent cette formation, les participants seront outillés sur le cadre juridique national en matière de gestion et de gouvernance des entreprises publiques au Cameroun. Des connaissances leurs seront données sur les notions d'irrégularités, de faute de gestion et d'imputabilité de la faute de gestion. Les séminaristes recevront enfin, des rudiments sur les bonnes pratiques de gestion, ainsi que les astuces pour éviter les fautes.

Autant d'outils acquis au terme de cet atelier qui leur permettront d'être capables d'identifier les fautes inhérentes à la gestion des sociétés d'État. Car, « nous avons le devoir de nous rassurer que toutes les actions que nous menons, les actes que nous posons respectent les lois et règlements qui encadrent la gestion des entreprises publiques », a indiqué le directeur général de Camtel, Judith Yah Sunday épse Achidi.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.