Congo-Brazzaville: Fibre optique - Léon Juste Ibombo se réjouit de la connexion ville océane-Mbinda

En séjour de travail à Pointe-Noire, Léon Juste Ibombo, ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Économie numérique, a visité le 20 juillet le site du Point d'accès de la fibre optique qui relie le Congo et le Gabon remis opérationnel, depuis quelque temps, par Mamb Services.

Lors du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement des pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac), en 2018, dans le cadre de l'intégration sous-régionale, à travers les infrastructures large bande à fibre optique, tenu à Ndjamena au Tchad, les participants ont donné leurs avis favorables pour la réalisation du projet Central African Backbone sur financement de la Banque mondiale. Un projet initié pour réduire le coût de la connectivité régionale et internationale, améliorer la qualité de service et faciliter la connexion de tous les pays de la Cemac à l'infrastructure mondiale, large bande en fibre optique.

Au Congo, le premier délégataire de service choisi en 2018 pour assurer l'exploitation et la commercialisation du réseau a failli complètement à sa mission, laissant l'infrastructure à l'abandon et causant ainsi une dégradation progressive du réseau. Des cas de vandalisme dans certains sites stratégiques, tels que ceux de Pointe-Noire et de Makabana, ont même été enregistrés.

Pour préserver et sécuriser l'infrastructure, le gouvernement congolais a donc fait confiance à Mamb Services, délégataire du Congo qui a rétabli la connexion et en assure la maintenance. En six mois, cette société a réhabilité le réseau rendu exploitable aujourd'hui entre Pointe-Noire et Mbinda. «Les Shelters vandalisés ont été tous remis en état, les coupures du câble fibre optique ont été réparées sur l'ensemble du réseau, ce qui a permis de rendre la liaison Pointe-Noire et Dolisie exploitable et commerciable dans un premier temps. Aujourd'hui, une partie du trafic Congo Télécom est sur ce réseau », a dit Léon Juste Ibombo. Et d'ajouter :« Un réseau, il faut l'entretenir. C'est la mission qu'on a assignée à Mamb Services qui en assure la maintenance et l'exploitation».

En présentant les installations à la délégation, Arnaud Sybel Mambeké, président directeur général de Mamb Services, a dit : « Quand on a pris le réseau, il n'était pas fonctionnel. Il y avait plusieurs coupures de fibre optique entre Pointe-Noire et Mbinda. À côté du secteur de Pointe-Noire vandalisé, il y a eu plusieurs équipements volés. On a tout refait et remis en état. Pour leur entretien, on amis des équipes sur le terrain qui font le suivi sur près de 500 km dans un environnement forestier et de plaines sablonneuses ».

Yves Castanou, directeur général de Congo Telecom a également loué le travail abattu par Mamb Services « J'encourage cette entreprise qui en moins de six mois a fait un travil énorme. On ne valorise pas souvent les entreprises congolaises et pourtant il y en celles qui font du bon travail à l'instar de celle-ci qui est une expertise nationale bonne, qualifiée, professionnelle et performante » et de renchérir « Notre grand défi est que demain l'internet cesse d'être un produit de luxe, qu'il soit banalisé ». Après Pointe-Noire, le ministre Léon Juste Ibombo s'est rendu à Dolisie pour constaté par lui-même la fluidité du réseau et son effectivité.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.