Madagascar: Rapatriement - Sept cent Comoriens bloqués à Madagascar

En raison de l'annulation de vols de rapatriement devant relier Antananarivo aux Comores, sept cent ressortissants comoriens sont bloqués dans la capitale.

Hier, certains d'entre eux ont été reçus par une agence de transport aérien à Ankorondrano pour le remboursement du billet. « Ils viennent de plusieurs régions dont Mahajanga et Antsiranana. On avait l'espoir qu'aujourd'hui (ndlr: hier), on aurait deux vols mais finalement, il paraît qu'il y a des problèmes politiques.

Notre priorité est de faire rentrer ces compatriotes bloqués ici parce qu'ils ne résident pas ici. Ils sont venus pour un traitement médical. Ils doivent obligatoirement rentrer. Cela fait plus de cinq à six mois qu'ils sont ici. Leur visa de séjour a expiré », explique Rijjali Hamoutou, secrétaire auprès de l'ambassade de l'Union des Comores.

Des vols de rapatriement étaient prévus. Mais ils ont été annulés. « La compagnie Madagascar Airways n'a pas reçu les autorisations nécessaires », peut-on lire sur le site web de l'ambassade concernée. Depuis hier matin à Ankorondrano, une longue file s'est créée devant l'agence pour le remboursement des billets.

Sur le plan sanitaire, « ces passagers n'ont pas encore fait le test parce que le diagnostic doit se faire directement aux Comores à l'arrivée. Ainsi que la mise en quarantaine». La délivrance d'autorisations dans le cadre de rapatriement de ressortissants étrangers devrait aussi passer par une procédure spécifique.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.