Madagascar: Maintirano - Un colonel de la gendarme tire sur un véhicule de l'armée.

Cette histoire remonte au dimanche 19 juillet dernier, dans la ville de Maintirano, chef-lieu de la région Melaky. Intervenant dans un accident de la circulation dans la ville de Maintirano, le commandant du groupement de la gendarmerie de la Région Melaky a tiré sur un véhicule de l'armée malgache, en délit de fuite après avoir heurté la voiture d'un particulier. Présent sur les lieux au moment de l'accident, l'officier supérieur a dû tirer sur le pneu du véhicule, conduit par un sergent, pour l'arrêter. Cependant l'affaire ne s'arrête pas là car le député élu à Maintirano a dénoncé l'agissement de ce haut responsable des Forces de l'ordre en le qualifiant d'abus d'autorité lors de son intervention dans une station télévisée de la capitale, le 20 juillet dernier. Il a affirmé que cet officier avait une attitude violente et qu'il avait déjà commis beaucoup d'erreurs dans l'exercice de ses fonctions. Il a ajouté que ce commandant de groupement n'hésitait pas à se servir de son arme pour imposer son autorité.

La gendarmerie explique. Face à cette affaire qui porte atteinte à l'image de la gendarmerie, le commandement de cette institution a tout de suite réagi à travers un communiqué, publié hier. Ce dernier affirme que l'accident à l'origine de ce problème est d'ores et déjà réglé suite à une entrevue entre les responsables de la gendarmerie et de l'armée dans la localité. Un procès-verbal a déjà été envoyé aux autorités supérieures. Le communiqué affirme que le colonel incriminé a agi dans le cadre légal, dicté par le décret 63-253 du 29 mai 1963 dans son article 21 sur le recours aux armes dans cette situation. En effet, la relation et la collaboration entre les deux entités reste au beau fixe. Le sergent, conducteur du véhicule de l'armée, a accepté d'assumer le coût des réparations de la voiture qu'il a percutée. Le commandant de la gendarmerie affirme n'avoir jamais failli à ses responsabilités envers ses subordonnés.

En ce qui concerne la réclamation de l'affectation du commandant du groupement faite par le député de Maintirano, le communiqué réitère que la gendarmerie dispose d'une structure bien établie qui se charge de ce genre d'opérations. Les élus et les politiciens ne doivent pas s'immiscer. Pour terminer, la gendarmerie affirme être toujours à l'écoute des doléances du public sur les bavures commises par des gendarmes. Pour cela, les numéros de téléphone 0341401388 et 0341200525 sont toujours disponibles.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.