Cote d'Ivoire: Fuite de gaz à Kraffy - La population intoxiquée

Les populations de Kraffy, village voisin à Toukouzou Ozalam dans le département de Jacqueville, et ses cadres se sont mobilisés, le samedi 18 juillet dernier, pour crier leur raz-le bol suite à la fuite d'un gaz en mer provenant d'un tuyau endommagé de la plate-forme de la compagnie Petroci CI11.

Cette fuite s'est fait sentir depuis le 11 juin 2020, ce qui met en danger la vie de la population et aussi empêche les pêcheurs dudit village de vaquer à leurs activités de pêche.

Selon Boguy Gerald, opérateur économique et porte-parole de la population de Kraffy, "La panne a débuté depuis le 11 juin et depuis, rien n'a été mis en place pour la réparation malgré plusieurs coups de fil passés aux différents responsables de ladite compagnie.

Nous aimerions que l'Etat ivoirien puisse prendre des dispositions afin de résoudre ce problème qui fait souffrir nos populations". Il a fait savoir que "L'odeur se fait sentir au-delà des villages qui sont à 5 km du site. Causant d'énormes problèmes respiratoires".

Les jeunes de Kraffy, soucieux du danger et les risques pour leur état de santé, ont donc manifesté leur mécontentement car depuis plusieurs semaines, ils ont essayé de prévenir le consultant et responsable de la station Ci11 de ladite compagnie, Degni Cyprien, et le président Logbo du Conseil prétrole-gaz afin qu'ils puissent prendre des dispositions « face au danger toxique qui les menace mais depuis, pas de réaction.

Il faut noter que ce sont plusieurs villageois qui souffrent des problèmes cardiaques, dont 30 enfants atteints d'infections pulmonaires », Le conférencier, Kouassi Anfo, responsable des pêcheurs, témoigne qu'il a des problèmes de vision.

Après des examens faits à l'hôpital général de Jacqueville, il lui a été signifié qu'il a des fortes traces de gaz dans le sang et au poumon. "Les ordonnances prescrites m'ont mon coûté pour l'instant, 25.000 fr. Je n'ai plus rien, alors qu'il me reste assez de médicaments à acheter" ajoute-t-il.

Tout en poursuivant qu'il ne faisait plus de montée en mer à cause du danger et du fait que les poissons sont intoxiquée alors qu'une montée en mer lui rapportait comme gain 250.000 à 300.000 fr.

Antoine Cétchi, porte-parole des pêcheurs, indique qu'il y a eu 3 tentatives de soudure par des plongeurs envoyés par Degni Cyprien, consultant à Pétroci, le 25 juin, mais vu la pression, ils n'ont pu rien faire.

Pour Jean-Pièrre Beugré chef de village de Kraffy, le vieillissement du matériel serait la cause de cette panne car installé depuis 1995, pour une durée de 25 ans, il doit être renouvelé afin de mettre la population à l' abri du danger.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.