Afrique: OEACP/UE - Uhuru Kenyatta condamne la décision unilatérale d'une liste noire sur le blanchiment de capitaux

L'Organisation des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) intensifie son action concernant la publication unilatérale de la liste noire de l'Union européenne(UE).

Alors que les deux organisations s'efforcent de conclure leur nouvel accord de partenariat post-Cotonou d'une durée de plus de 20 ans, le président en exercice de l'OEACP, Uhuru Kenyatta, président du Kenya, a condamné la publication unilatérale de la liste noire de l'UE sur le blanchiment de capitaux dans une lettre adressée à Charles Michel, président du Conseil européen, Mme Ursula Von der Leyen, présidente de la Commission européenne, et S.E. M. David Maria Sassoli, président du Parlement européen.

Dix membres de l'Organisation des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique figurent dans la liste des pays tiers dont les dispositifs de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme présentent des lacunes stratégiques qui feraient peser de lourdes menaces sur le système financier de l'Union européenne.

Cette liste a été publiée, en dépit des interventions antérieures menées au niveau du secrétariat de l'OEACP par son secrétaire général, Georges Rebelo Pinto Chikoti, qui a appelé à des consultations et à un dialogue sur la question.

Dans sa lettre, Uhuru Kenyatta déplore que la publication de la liste européenne ternisse l'image des pays concernés, qui risquent par ailleurs de voir leurs flux financiers soumis à des mesures de contrôle renforcées. En outre, il exprime avec fermeté la position de l'OEACP et réitère la volonté de celle-ci de « lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme dans l'esprit de l'Accord de partenariat de Cotonou ». La lettre se poursuit ainsi : "Étant donné que l'OEACP et l'UE sont sur le point de conclure un nouvel accord de partenariat, le moment est plus que jamais opportun de démontrer notre engagement en faveur du dialogue et d'un partenariat renforcé".

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.