Afrique: Plus de la moitié des marins positifs au COVID aux Seychelles, est désormais négatif.

La plupart des marins d'une flotte de pêche espagnole qui ont été testés positifs pour le COVID-19 aux Seychelles se sont rétablis et sont retournés au travail, a déclaré mardi un haut responsable de la santé.

Le commissaire à la santé publique, Jude Gedeon, a déclaré lors d'une conférence de presse que 58 des 97 personnes atteintes du COVID-19 sont rétablies.

Les 39 cas positifs restants sont toujours en quarantaine sur six navires dans la zone délimitée.

Quant aux six Seychellois qui ont été testés positifs, Dr. Gedeon a déclaré: "Je suis heureux de dire qu'ils ont eu des premiers tests négatifs hier soir. Nous ferons un autre test (aujourd'hui) et si les résultats sont toujours négatifs, ils pourront sortir."

Il a ajouté que les tests effectués sur les contacts étroits des six Seychellois sont tous négatifs et que la plupart d'entre eux ont été testés.

Les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, ont enregistré mardi 45 cas actifs - 39 marins et six Seychellois.

Dr. Gedeon a déclaré qu'il est important de noter que jusqu'à présent, les Seychelles n'ont pas de transmission communautaire et que "ce que nous voyons est des cas d'appels groupés ou sporadiques comme les gens de mer".

En outre, aucun agent de santé n'a été testé positif pour le virus, ce qui, selon Dr. Gedeon, signifie que "nous nous débrouillons bien en termes de prévention des maladies et de mesures preventives

Les Seychelles comptent toujours 52 personnes en quarantaine, certaines dans la baie de Beau Vallon et d'autres dans l'installation du sud-est de l'île.

"La plupart d'entre eux sont issus du vol de rapatriement et cette semaine, ils pourront sortir après que nous ayons effectué les procédures en place", a déclaré Danny Louange, directeur général de l'Agence de santé.

Avec l'ouverture de l'aéroport aux vols commerciaux de passagers le 1er août, le commissaire à la santé publique a indiqué que le port de masques devrait peut-être être obligatoire par la loi.

"Dans d'autres pays, les autorités ont du mal à contrôler l'épidémie", a déclaré Dr.

Gedeon. "C'est un sacrifice que nous devons faire pour protéger notre santé."

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.