Somalie: L'OMS mise sur l'expérience de la lutte contre la polio pour protéger les populations de la Covid-19

coronavirus
23 Juillet 2020

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) met à profit son expérience en matière de de lutte contre la polio en Somalie afin de coordonner la riposte contre la pandémie du nouveau coronavirus.

Les lecteurs peuvent trouver des informations et des conseils sur le nouveau coronavirus (2019-nCoV) fournis par l'Organisation mondiale de la santé et les agences des Nations Unies ici. Pour les nouvelles quotidiennes d'ONU Info, cliquez ici.

Pour les Somaliens, la Covid-19 est la crise la plus immédiate qu'ils aient à affronté dans un cycle apparemment sans fin d'inondations, d'insécurité alimentaire, de conflits et de flambées de maladies évitables par la vaccination telles que la rougeole, le choléra et la polio. Dans ce contexte, le programme de lutte contre la polio mis en place par l'OMS s'efforce d'orienter la réponse à la Covid-19 et, plus généralement, de maintenir les niveaux d'immunité des vaccins et d'améliorer l'accès aux soins de santé.

Mais depuis que le premier cas de Covid-19 a été diagnostiqué en Somalie le 16 mars dernier, le programme de lutte contre la polio a combattu la pandémie à partir de la base. « Aucun autre programme de santé ne dispose d'une expertise comparable pour servir la population somalienne pendant l'épidémie », a déclaré le Dr. Mohamed Ali Kamil, chef de l'équipe contre la polio de l'OMS et responsable chargé de la lutte contre la Covid-19 pour la Somalie, cité dans le communiqué du Bureau régional de l'agence onusienne pour la Méditerranée orientale. « Les membres de l'équipe de lutte contre la polio ont répondu à de nombreux foyers de maladie différents. Cela signifie qu'ils étaient bien placés et bien formés pour répondre à la Covid-19 », a-t-il ajouté.

En Somalie, le programme de lutte contre la polio a passé des années à renforcer les capacités du personnel et les systèmes pour mettre en œuvre des campagnes de vaccination et détecter la maladie au sein des communautés. « D'une certaine manière, l'équipe constitue la première et la dernière ligne de défense », a souligné le Dr Kamil.

Une stratégie axée sur la pédagogie, l'identification des cas et la recherche des contacts

Dans ce combat contre le coronavirus, la réponse des autorités somaliennes et de l'OMS repose sur la pédagogie, l'identification des cas, la recherche des contacts, la gestion des cas et le soutien des données. En juin 2020, le personnel travaillant dans le cadre des équipes de réponse rapide avait atteint 2,6 millions de personnes avec des messages sur la prévention de la polio et de la Covid-19.

Les agents de district chargés de la polio au sein de ces équipes ont mené l'enquête sur plus de 4.500 personnes soupçonnées d'être atteintes de Covid-19 dans tout le pays. Mogadiscio a également mis en place trois installations de test à la Covid-19. Et la structure de lutte contre la polio établie pour la collecte et l'envoi d'échantillons de selles provenant de cas de paralysie flasque aiguë (PFA) a été également utilisée pour le transport des échantillons de Covid-19.

Selon l'OMS, la Somalie signale 3.161 cas confirmés de Covid-19 dont 93 décès. Et la branche régionale de l'agence onusienne pour la Méditerranée orientale ajoute qu'au moins 143 travailleurs de la santé ont été identifiés comme étant infectés par le nouveau coronavirus.

En avril, Ibrahim Elmi Mohamed, un officier de district chargé de la polio qui a passé près d'une vingtaine d'années à lutter pour une Somalie exempte de polio, est décédé des suites de son infection à la Covid-19. « Son décès, l'un des nombreux membres du personnel de première ligne dans le monde entier à cause de la Covid-19, nous rappelle les risques auxquels ils sont confrontés chaque fois qu'ils vont travailler », souligne l'OMS.

Les défis à relever pour vaincre la polio

Parallèlement au combat contre la Covid-19, le personnel chargé de la lutte contre la polio a poursuivi tout au long de l'année, son travail à plein temps pour mettre fin aux poliovirus circulants dérivés d'une souche vaccinale (PDSVc) qui ont jusqu'à présent paralysé 16 enfants depuis 2017. Malgré les difficultés, le Dr. Kamil reste convaincu qu'avec un financement et un soutien continus, les épidémies de PVDVc en Somalie peuvent prendre fin.

« La Covid-19 est une urgence énorme en Somalie. Notre personnel travaille d'arrache-pied et nous nous attendons à voir beaucoup plus de cas, mais en même temps, nous devons continuer à lutter contre la polio. La communauté somalienne et le monde entier méritent d'être débarrassés de cette maladie », a insisté le Dr Khalil.

Dans l'immédiat, l'objectif de l'OMS est de reprogrammer la campagne de vaccination contre la polio initialement prévue en mars. Mais elle a été retardée en raison de la pandémie de coronavirus. « Nous devons faire tout notre possible pour protéger les travailleurs de la santé contre la Covid-19. C'est une situation difficile, mais nous ne devons pas nous arrêter tant que nous n'aurons pas vaincu les deux virus », a fait valoir le responsable de l'agence onusienne.

Afin de maintenir les gains en matière d'immunité, l'OMS estime qu'il faut mettre en œuvre un certain nombre de campagnes de vaccination contre la polio chaque année jusqu'à ce que le programme de vaccination de routine puisse atteindre chaque enfant somalien avec tous les vaccins contre la maladie. « La Somalie est extrêmement fragile et court un risque élevé de devenir endémique pour le poliovirus si nous ne maintenons pas et ne soutenons pas l'infrastructure de la polio », a prévenu le Dr. Khalil.

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.