Congo-Kinshasa: La MONUSCO regrette le décès du chef secteur de la police des nations unies à Kinshasa

communiqué de presse

La Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) a appris, avec une grande tristesse, le décès du Chef Secteur de la Police des Nations Unies (UNPOL) de Kinshasa, le Commissaire Principal de Police, Yaou Diaouga. Il est mort d'une crise cardiaque le 17 juillet 2020, après avoir assisté à la réunion de travail matinale.

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies et cheffe de la MONUSCO, Leila Zerrougui, a rendu hommage au disparu saluant son engagement et son dévouement à la cause de la paix en République Démocratique du Congo.

Le Chef de la Composante Police, le Général Awalé Abdounasir, pour sa part, regrette la perte « d'un grand officier humble et très respectueux des valeurs humaines ».

« On vient aujourd'hui de perdre un de nos chers frères et experts de la Composante Police qui s'est donné pour la bonne raison et les nobles valeurs des Nations Unies. Je présente mes sincères condoléances à toute la famille de la Composante Police, au Contingent Nigérien et aux proches de notre cher regretté Yaou Diaouga, que son âme repose en paix et que Dieu le plus puissant l'accepte dans son paradis éternel. » a déclaré la Cheffe de la Composante Police a.i, le General Wiem Chadlia Jrad Epouse Jarboui.

Le Commissaire principal de Police Yaou Diaouga, du Niger, avait été nommé au poste du Chef de Secteur de la Police des Nations Unies de Kinshasa le 7 mai 2019. Auparavant, il avait servi au sein de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTHA) de 2011 à 2013, puis à la MONUSCO pour son deuxième séjour depuis octobre 2017 jusqu'à sa mort le 17 juillet 2020.

Au sein de la MONUSCO, il a servi successivement à Kalemie, Kananga, Bunia, Kisangani puis Kinshasa. Partout où il est passé, Diaouga a laissé derrière lui des souvenirs qui rendent à jamais son passage inoubliable. Il a su donner du courage et de l'espoir à tous ceux qui l'on côtoyé.

La MONUSCO exprime ses plus sincères condoléances à la famille du défunt, ainsi qu'à la République du Niger. En saluant l'importante contribution du Niger à la MONUSCO, la Mission partage la douleur du contingent nigérien et lui exprime toute sa sympathie en ces moments difficiles.

Plus de: Monusco

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.