Burkina Faso: «Génération Zeph 2020» - Des jeunes s'engagent pour le candidat de l'UPC

Le 25 juillet prochain, aura lieu le congrès d'investiture du candidat de l'Union pour le progrès et le changement (UPC) à la présidentielle du 22 novembre 2020, Zéphirin Diabré. D'ores et déjà, des jeunes prennent fait et cause pour «Le lion de Gombousgou». Ils l'ont signifié, tambour battant, le 23 du mois courant à Ouagadougou, au cours d'une conférence de presse.

La course pour occuper le palais présidentiel de Kosyam est lancée, et les partisans de Zéphirin Diabré, qui sera officiellement déclaré candidat pour le compte de l'UPC le samedi 25 juillet, n'entendent pas marchander leur engagement pour une victoire éclatante de leur champion.

La «Génération Zeph 2020», un regroupement de 7 partis politiques et d'une centaine d'associations de jeunes et de femmes, à seulement deux jours de son installation, a donné le ton, un soutien sans faille au candidat de l'UPC.

Selon son coordonnateur, Abdoul Goudousse Ouédraogo, il se donne pour mission et a pour ambition de soutenir la candidature de Zéphirin Diabré afin qu'il accède à Kosyam à l'issue du scrutin du 22 novembre prochain.

Les membres du mouvement sont conseillés et soutenus par un collège de chefs de partis. La «Génération Zeph 2020», foi du coordonnateur, mène depuis quelque temps des actions politiques sur le terrain, notamment la mobilisation pour l'enrôlement biométrique des électeurs, la structuration, la sensibilisation des citoyens au concept du «Vrai changement avec Zéphirin Diabré»...

En décidant de soutenir «Le lion de Gombousgou», localité du Centre-Est, la «Génération Zeph 2020» trouve en lui «l'homme de la situation, capable de relever le Burkina Faso, crucifié et mis à genoux par le régime du MPP».

Pour les jeunes du Mouvement, Zéphirin Diabré est le président de la véritable réconciliation nationale, de la victoire contre le terrorisme, de la relance économique, du rayonnement international du Burkina, de la tolérance zéro à la corruption.

Leur conviction est ainsi faite que le candidat de l'UPC est la meilleure option pour le Pays des hommes intègres, «à la croisée des chemins du fait de la gouvernance chaotique du MPP en 5 ans».

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.