Burkina Faso: Rencontre ADF-RDA/Balai citoyen - Gilbert Noël Ouédraogo dévoile son offre politique

Une délégation de l'ADF-RDA, avec sa tête Gilbert Noël Ouédraogo, est allée échanger avec les membres du Balai Citoyen ce jeudi 23 juillet à son siège à Ouagadougou.

Cette rencontre d'échange avait pour objet de présenter son offre politique et de s'assurer de la prise en compte de ses aspirations en tant qu'entité spécifique représentative.

Gilbert Noël Ouédraogo et quelques cadres de son parti ont rendu visite aux membres du Balai Citoyen dans la soirée du jeudi 23 juillet 2020. Cette rencontre, initiée par le parti de l'Eléphant, avait pour objectif de présenter aux membres du Balai Citoyen, son offre politique.

D'entrée, le président Gilbert Noël Ouédraogo a remercié le Balai Citoyen d'avoir répondu favorablement à leur demande.

« Comme vous le savez, je suis candidat à l'élection présidentielle de novembre 2020 pour le compte de mon parti, l'ADF-RDA, et avec le soutien d'autres organisations de la société civile qui ont décidé de m'accompagner.

Dans le cadre de cette candidature, j'entends faire à notre pays une offre politique qui prenne en compte suffisamment les aspirations profondes de notre nation, à travers ses différentes composantes.

Aussi, j'ai jugé opportun, dans le cadre de la finalisation de mon offre politique à soumettre au peuple burkinabè, d'entreprendre une large consultation incluant l'ensemble des couches et classes sociales, des organisations professionnelles faîtières, des OSC afin d'échanger avec elles pour m'assurer de la prise en compte de leurs aspirations profondes en tant qu'entités spécifiques représentative », a-t-il souligné.

Avant d'ajouter : « Ma conviction est que notre démocratie connaît depuis quelques années une dynamique importante et une profonde mutation due à l'action de la société civile.

Animés de la volonté de mettre à contribution toutes ses potentialités pour l'épanouissement de notre pays, nous estimons, en tant que politique, que nous devons nous concerter davantage avec tous ses acteurs et analyser ensemble les évolutions institutionnelles que nous pouvons développer pour leur permettre de jouer pleinement leur partition dans le renforcement de notre jeune démocratie en toute autonomie et en toute sécurité, chacun gardant son indépendance et sa liberté de penser », a-t-il dit.

Avant de poursuivre ainsi : « Je suis profondément convaincu que nous devons travailler ensemble dans ce sens, car pour moi une démocratie n'est véritablement solide que si elle a la capacité de donner de la place à chacun afin que chacun puisse jouer son rôle.

Notre démocratie ainsi que nos libertés individuelles et collectives s'enrichiraient davantage si nous travaillions à créer un cadre institutionnel qui protège les acteurs de veille et de conscientisation dont vous faites partie, et valorise leur contribution à l'évolution de notre nation », a souligné le président du parti.

Selon lui, une telle approche pourrait combler les insuffisances souvent criardes des acteurs classiques dans la lutte contre certains fléaux tels que la corruption, la protection des minorités et l'incivisme qui pourraient connaître donc un meilleur traitement.

Le porte-parole du Balai Citoyen, Eric Ismaël Kinda, a salué et remercié le parti pour sa démarche. «C'est la première fois que nous recevons un parti qui a un certain ancrage national qui a jugé bon de venir échanger avec nous sur son programme politique.

Dans les échanges, nous avons posé des préoccupations qui sont celles de tous les Burkinabè, notamment les questions de la sécurité et de la justice. Je crois que ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Il a été très attentif à nos préoccupations », a-t-il dit.

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.