Ile Maurice: 171e assemblée générale annuelle de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Maurice

communiqué de presse

La Chambre de Commerce et d'Industrie de Maurice (MCCI), la plus ancienne institution à but non lucratif créée en 1850 pour représenter le secteur privé, a tenu sa 171e assemblée générale annuelle, hier, à l'hôtel Le Labourdonnais Waterfront, Caudan, à Port Louis.

Etaient présents à la cérémonie d'ouverture le ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy ; le ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international, M. Nandcoomar Bodha ; le ministre du Développement industriel, des PME et des Coopératives, M. Soomilduth Bholah ; et le ministre du Commerce et de la Protection des Consommateurs, M. Yogida Sawmynaden.

Des timbres commémoratifs ont été offerts aux quatre ministres par le président sortant de la MCCI, M. Marday Venkatasamy. Plusieurs personnalités des secteurs public et privé, les membres du corps diplomatique et des consuls honoraires étaient aussi présents. A l'issu de l'assemblée, de nouveaux membres du conseil de la MCCI, dont un nouveau président, M. Guillaume Hugnin, ont été élus.

Dans son allocution, le ministre Padayachy, a affirmé que plus que jamais, le gouvernement est tourné vers le développement d'un écosystème des affaires à Maurice. « La crise sanitaire a joué un rôle d'accélérateur dans la prise de décisions efficientes et efficaces », a-t-il rappelé. Pour lui, le Business as Usual n'étant plus une option, le gouvernement a eu à dégager des priorités. « Et c'est en cela que la période actuelle pourrait être comprise comme une possibilité à saisir pour accélérer notre transition », a-t-il souligné.

Selon lui, la vision du gouvernement est claire et inchangée. Il s'agit de donner à Maurice les ressources nécessaires pour rebondir, insuffler une nouvelle dynamique et garantir plus d'équité. « Pour y parvenir, nous avons affecté plus de Rs 100 milliards au Plan de relance de l'investissement et de l'économie », a-t-il ajouté.

Le ministre Bodha, pour sa part, a parlé de la nécessité d'avoir un leadership dans le monde des affaires et de renforcer la synergie pour une collaboration étroite. Il a, en outre, brossé un tableau des négociations en cours notamment l'Accord de libre-échange avec l'Inde, qui devrait être conclu prochainement; la coopération régionale et les marchés régionaux y compris la stratégie de Maurice pour l'Afrique; et l'importance de la connectivité aérienne et maritime.

S'attardant sur la liste noire des paradis fiscaux de l'Union européenne (UE), M. Bodha a assuré que le gouvernement travaille sans relâche pour retirer Maurice de cette liste au plus tôt. A l'heure actuelle, a-t-il indiqué, des équipes techniques de Maurice et de France sont en contact via visio-conférence, à la demande du président français, M. Emmanuel Macron, pour travailler sur les cinq lacunes afin que Maurice soit conforme aux règlements du Groupe d'action financière. « Huit experts de l'UE seront à Maurice en août 2020 pour aider davantage le pays au niveau des cinq sous-comités travaillant sur ces cinq lacunes », a-t-il annoncé.

Quant au ministre Bholah, il a fait ressortir que la MCCI demeure un partenaire privilégié du gouvernement et a toujours collaboré sur divers fronts stratégiques, notamment au niveau de l'exportation, de l'investissement, des négociations commerciales, de l'arbitrage et du renforcement des capacités. Cependant, a-t-il précisé, un changement fondamental des méthodes de production traditionnelles est requis en raison de la pandémie de Covid-19.

« Cette crise sanitaire a démontré que l'agilité, la flexibilité et l'automatisation sont des conditions sine qua non pour assurer la survie et que la technologie peut être un puissant catalyseur », a déclaré M. Bholah. Il a ainsi exhorté les membres de la communauté des affaires à adopter des technologies associées à l'industrie 4.0 telles que l'intelligence artificielle, la robotique, l'Internet des objets, l'informatique en nuage, la réalité virtuelle et la réalité augmentée.

Lors de son discours, le ministre Sawmynaden a exprimé sa gratitude à la MCCI pour avoir soutenu le gouvernement dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. « Assurer la disponibilité continue des produits de base et garantir l'absence de perturbation dans les chaînes d'approvisionnement et de distribution étaient un défi en soi », a-t-il dit.

Le ministre a également mis en exergue le partenariat de la MCCI dans la transformation économique spectaculaire du pays, passant d'une industrie mono-culture, dominée par la canne à sucre, à une économie diversifiée.

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.