Madagascar: « Tsenan'ny Mpiompy » - De nombreux produits attirent les consommateurs

De nombreux produits agricoles sont exposés au « Tsenan'ny Mpiompy ».

Depuis le début de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid -19, les paysans et les éleveurs ont du mal à écouler leurs produits agricoles en raison des mesures restrictives appliquées par le gouvernement dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.

Ce qui a entraîné des perturbations socio-économiques sur tous les plans. Pour faire face au Coronavirus, le ministère de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche, en collaboration avec le Programme de Soutien aux Pôles de micro-Entreprises Rurales et aux Economies Régionales (PROSPERER) au niveau de la région Analamanga, a mis en place un point de vente des produits agricoles et des produits d'élevage dénommé « Tsenan'ny mpiompy » au siège de la MPE (Malagasy Professionnels de l'Elevage) à Nanisana. L'objectif consiste à soutenir les exploitants agricoles familiaux appuyés par ce programme financé par le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) à écouler leurs produits tout en facilitant leur accès au marché.

Sécurisés. Ce marché des paysans était au départ consacré à la promotion des produits d'élevage, puis s'étend maintenant sur d'autres filières agricoles. Même en cette période de confinement, de nombreux produits exposés au « Tsenan'ny mpiompy » attirent les consommateurs. Ces derniers peuvent accéder aux produits agricoles et aux produits d'élevage de qualité et de quantité; et ce, tout en étant sécurisés car les gestes-barrière y sont appliqués de manière très stricte. D'autant plus qu'il n'y a pas d'attroupement tel que l'on observe aux différents marchés de la capitale. On y trouve les différents produits d'élevage comme le poulet de chair, les poissons, surtout vivants, les œufs ainsi que leurs produits dérivés dont, entre autres, les produits laitiers. Les fruits et légumes frais y sont également étalés dans différents stands. Rappelons que les éleveurs ont été fortement victimes de cette crise sanitaire puisqu'ils n'ont pas pu acheminer leurs produits sur le marché. Il y a eu ainsi une surproduction.

Remboursement. En outre, la limitation des horaires de commercialisation des produits d'élevage ne leur arrange en rien, sans oublier l'interdiction de la circulation des taxis-brousse et des bus alors que ce sont leur seul moyen de transport. Pour faire face à cette pandémie de Covid-19, la MPE, qui est une plateforme regroupant tous les acteurs d'amont en aval du secteur de l'élevage, se charge de la réception des produits de tous les paysans. Elle les commercialise et assure leur remboursement tous les trois jours, a-t-on expliqué au niveau de la direction régionale du ministère de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche Analamanga. Mais il y a quand même des exploitants agricoles familiaux qui vendent eux-mêmes leurs produits agricoles. Les vendeurs de « koba » et de saucisses qui sont des produits faisant la renommée de Talatavolonondry, y exposent également.

Aliments très prisés. Il faut savoir que le programme PROSPERER Analamanga a appuyé la MPE dans le cadre de la mise en place de ce marché des paysans et des éleveurs. Ainsi, divers équipements ont été mis à sa disposition. On peut citer, entre autres, huit chapiteaux, huit tables pliantes, seize chaises pliantes, un congélateur, deux vitrines réfrigérées, deux bacs alimentaires d'une capacité de 500 litres chacun pour permettre la conservation et l'exposition des produits, notamment les poissons vivants. Ceux-ci constituent d'ailleurs des aliments très prisés par les consommateurs. Une chose dont on est sûr: les agriculteurs et les éleveurs n'auront plus à craindre concernant le stockage de leurs produits invendus pendant les heures d'ouverture des marchés.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.