Congo-Brazzaville: Justice - Les notaires appelés au respect de l'éthique et de la déontologie

La Chambre nationale des notaires du Congo (CNNC) s'est réunie, le 23 juillet à Brazzaville, pour examiner son fonctionnement interne. A cet effet, la CNNC a invité les professionnels de cette corporation au strict respect de la déontologie du métier.

La réunion s'est tenue sous l'autorité du président de la CNNC, Bertrand Éric Fédhéré Pandi. Elle fait partie d'une série de rencontres professionnelles initiées depuis un moment par l'organisation notariale, dans le cadre de la discipline dans la loi organique.

A l'image de celles tenues récemment à Pointe-Noire et à Dolisie, la réunion de Brazzaville visait un seul objectif : rappeler les notaires à l'ordre afin que la discipline règne au sein de la corporation.

A cet effet, les notaires ont rappelé aux uns et aux autres un certain nombre de lois, dont celle portant protection et défense des droits des notaires.

« A l'occasion de nos travaux, nous avons statué sur le respect de l'éthique et de la déontologie professionnelle du notaire.

De même, nous avons débattu de la discipline au sein de notre organisation professionnelle, puis examiné les absences prolongées de certains notaires de la corporation », a précisé Bertrand Éric Fédhéré Pandi.

Pour Me Patric Sindika Lobota, membre de la chambre nationale des notaires en service à Dolisie, la rencontre a permis à la Chambre nationale des notaires du Congo d'attirer l'attention de certains notaires mal intentionnés, mais aussi de faire la toilette dans ses rangs.

Elle a servi aussi d'occasion pour rappeler aux notaires le devoir qui est le leur de pratiquer le métier avec professionnalisme, en vue de redorer l'image du notariat congolais.

« Quelques fois nous recevons les plaintes de la part des usagers de droit, de ce que leurs dossiers n'ont pas été bien traités, par rapport à la loi organique.

Et lorsque nous les réexaminons, parfois nous découvrons quelques écueils. A ce moment-là, nous montrons au notaire incriminé la faute qu'il a commise », a-t-il indiqué.

Me Patric Sindika Lobota a, par ailleurs, a demandé à quiconque qui se sentirait lésé par le travail fait par un notaire, de se rapprocher de la CNNC, au lieu de le fustiger, conformément au protocole en vigueur.

Rappelons qu'au niveau de Brazzaville, la chambre des notaires est dirigée par Me Richard Ossa.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.