Cote d'Ivoire: Concept « l'Ecole des patrons » - Le directeur général de l'Inie explique les enjeux

24 Juillet 2020

« L'Ecole des patrons », tel est le thème de la conférence qu'a animée le 7 juillet, le directeur général de l'Institut ivoirien de l'entreprise, Mouramane Fofana, au cours de la tribune d'échanges de l'Académie des sciences, des arts, des cultures d'Afrique et des diasporas africaines (Ascad), dénommée l'Ascad reçoit ».

Ce moment d'échanges qui a eu pour cadre l'Amphithéâtre A de l'Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody a rassemblé, outre des représentants des ministères de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ; de la Promotion de l'investissement privé, les membres du Conseil d'administration de l'Inie, du Conseil scientifique de l'Ascad, ainsi que des étudiants.

Plantant le décor, le Dg de l'Inie a indiqué que « l'Ecole des patrons » est un nouveau paradigme qui allie formation et performance économique de l'entreprise. Selon Mouramane Fofana, c'est une méga pierre pour bâtir la puissance éducative projetée dans l'étude prospective « Côte d'Ivoire 2040 ».

Poursuivant, le patron de l'Inie s'est désolé du fait que, chaque année, 200 000 diplômés arrivent sur le marché du travail, avec des inquiétudes. « Une fois sorti d'Université, de grandes écoles ou centres de formation, il faut aller dans la vie active. Ainsi, quand certains choisissent la Fonction publique, le secteur privé, l'humanitaire ; d'autres optent pour l'immigration clandestine, les activités illicites, la voie des promoteurs, une voie certes pas structurée, pourtant à fort potentiel ou à défaut le chômage, tout simplement », a-t-il expliqué.

D'où son invite aux diplômés à s'approprier le paradigme « l'Ecole des patrons » des entreprises « Business Ecole » articulées à chaque établissement public et privé alliant performance et formation pratique du manager.

Au dire du directeur, ce concept vise surtout à incuber les majors, les aider à créer leur propre entreprise, le plan des affaires, et surtout les encadrer pour réduire les risques liés à la création d'entreprises. Mouramane Fofana a également instruit l'auditoire sur les retombées de ce concept pour le monde universitaire. Retombées qui ont pour noms : réussite par le mérite, financement accessible, mission plus accomplie, ressources propres accrues, un système éducatif plus performant.

Dans la foulée, il a soutenu qu'au niveau de l'Enseignement supérieur et Recherche scientifique, 44167 entreprises seront créées pour 100 000 emplois et un Pib de 2%. Vu ce projet ambitieux, Mouramane Fofana a partagé ses attentes avec les membres de l'Ascad. « Nos attentes sont de trois ordres : attester de l'originalité du concept et protéger sa paternité, l'appui de ce concept en Côte d'Ivoire et à l'international et la recherche de son financement auprès des bailleurs », a-t-il souhaité.

Pour le président de l'Ascad, Hauhouot-Asseypo Antoine, « l'Ecole des patrons », initiative de l'Inie, apparait comme un exercice salutaire pour tous ceux qui voudraient participer au changement durable dans deux domaines clés de la vie nationale : l'éducation et le développement.

« Elle s'annonce comme une contribution porteuse de changement dans le domaine de la formation opérationnelle qui a toujours été le talon d'Achille de notre système de formation », a-t-il laissé entendre. Et d'ajouter : « En décidant de créer ce concept issu d'une combinaison structurelle et systémique du marché et des savoirs, l'Inie nous introduits dans l'une des problématiques les plus ardues du développement, relativement à l'activité des universités et institutions associées en contexte d'expansion technoscientifique ».

L'Inie est une société d'Etat créée par décret le 31 juillet 1997, avec pour missions, entre autres, la promotion de l'entrepreneuriat national, la recherche du financement, la formation des promoteurs.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.