Sénégal: La Banque Agricole lance le 4ème Programme Readiness du Fonds Vert Climat

La Banque Agricole a procédé hier, au lancement officiel du 4ème Programme Readiness du Fonds Vert Climat pour le Sénégal.

Selon Malick Ndiaye, directeur général de ladite banque, ce programme entre en droite ligne du plan de transformation structurelle « SYNERGIE 2022 » de la Banque qui vise entre autres, le renforcement des ressources de l'institution à travers notamment l'accès à des lignes de financement concessionnelles et adaptées en vue d'accroitre ses interventions en termes de financement Vert.

Le Sénégal poursuit ses efforts consentis dans le cadre du financement vert. En effet, le directeur général de La Banque Agricole a lancé, hier, le 4ème Programme Readiness du Fonds Vert Climat pour le Sénégal.

En présence du directeur de cabinet du ministre de l'environnement et du développement durable, des autorités des secteurs public et privé nationaux, et des partenaires au développement, Malick Ndiaye a indiqué que ce programme entre en droite ligne du plan de transformation structurelle « SYNERGIE 2022 » de la Banque qui vise, entre autres, le renforcement des ressources de l'institution à travers notamment l'accès à des lignes de financement concessionnelles et adaptées en vue d'accroitre ses interventions en termes de financement vert en faveur du secteur privé et des producteurs ruraux.

En fait, explique-t-il, en raison de notre spécificité de banque commerciale spécialisée dans le financement des chaines de valeur agricoles au Sénégal, l'intégration des dynamiques environnementales et climatiques des facteurs de production dans notre stratégie de financement est une nécessité afin d'assurer la pérennité de nos activités face aux défis de l'heure en lien avec le dérèglement climatique.

« L'accès au Fonds vert climat sera de nature à renforcer les ressources à maturité longue de la banque et à offrir au Sénégal la possibilité de disposer d'une seconde entité accréditée capable de porter l'investissement privé sur le climat », confie M. Ndiaye.

Qui ajoute qu'« en prélude à l'accréditation de votre banque au Gcf que nous espérons pour bientôt , le second Programme de Préparation (Readiness 2.0) vient à son heure ».

Car, soutien-t-il, en notre qualité d'entité d'exécution du Readiness 2.0, ce programme constitue une première entrée en relation avec le Gcf en attendant la finalisation du processus d'accréditation.

En outre, « le Readiness offre aux parties prenantes, notamment les acteurs locaux et en particulier du secteur privé l'opportunité de renforcer leurs capacités pour la préparation de projets structurant qui seront soumis au guichet de La Banque Agricole en temps opportun ».

Enfin, Malick Ndiaye fait savoir qu'aujourd'hui plus que jamais, La Banque Agricole à travers son réseau dense d'une quarantaine d'agences établies à travers tout le territoire national « vous marque son entière disponibilité à travailler à la préparation d'un pipeline de projets à haute valeur environnementale et climatique et à la mise en place de mécanismes financiers capables de vous accompagner dans vos besoins d'investissements ».

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.