Sénégal: Saint-louis - Selon le DG de la SN-Hlm - 75 logements réceptionnés en fin décembre 2020 à Ngallèle

25 Juillet 2020

Le ministre de l'Urbanisme, du logement et de l'hygiène publique était en tournée à Saint-Louis dans le cadre de la mise en œuvre du projet des 100.000 logements. Abdou Karim Fofana y est allé apporter le soutien de l'Etat aux promoteurs publics et privés tout en visitant les différents sites qui abritent la construction de ces logements. La région de Saint-Louis compte plus de 6500 inscriptions sur la plateforme, informe le Ministre Abdou Karim Fofana.

Le Ministre de l'Urbanisme, du Logement et de l'Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, a félicité le Directeur Général de la Sn Hlm, Mamadou Diagne Sy Mbengue, qui a annoncé, à l'occasion d'une visite des parcelles assainies de Saint-Louis, situées au quartier Ngallèle, la réception définitive de 75 logements F3 qui seront construits sur ce site avant la fin du mois de décembre 2020.

Ainsi, grâce à l'apport et à la subvention de l'Etat, ces logements, qui coûtaient 22 millions FCFA, reviendront aux acquéreurs à 12 millions FCFA. Ces unités d'habitation font partie des 100.000 logements sociaux promis par le président Macky Sall aux Sénégalais. Ils seront réalisés dans un délai de cinq ans et permettront aux familles sénégalaises qui ne disposent pas de revenus consistants, d'accéder à un logement décent, à un coût raisonnable. Sur le site de Ngallèle, le ministre Abdou Karim Fofana a suivi attentivement les explications du patron de la Sn Hlm, qui a précisé que ce site s'étend sur une superficie de 64 hectares où il était prévu initialement l'aménagement de 9000 parcelles à usage d'habitation et la construction de 225 logements. Mais, avec le changement de paradigme de la vision et de l'option du chef de l'Etat, a-t-il précisé, la Sn Hlm a finalement pris la décision de construire 600 logements et d'aménager 600 parcelles sur le site de Ngallèle.

Le Ministre Fofana a rappelé que les mêmes efforts déployés par le Chef de l'Etat Macky Sall dans le cadre de la Couverture maladie universelle (Cmu), de la mise en place du Programme d'urgence et de développement communautaire (Pudc), des bourses de sécurité familiale, pour améliorer de manière significative et considérable les conditions de vie des populations, seront fournis pour permettre aux familles qui ont des revenus modestes, d'accéder facilement et démocratiquement aux logements sociaux. Il a réaffirmé la farouche volonté du chef de l'Etat de corriger les disparités sociales dans la politique de logement au Sénégal.

Ainsi, à travers le programme des 100.000 logements sociaux, l'objectif est de promouvoir un habitat social décent pour les couches sociales les plus faibles, dans les cinq prochaines années. Le ministre a rendu un vibrant hommage aux promoteurs Sn Hlm et Progressive Habitat, qui contribuent efficacement à la mise en œuvre de ce programme de l'Etat. "Il était, dès lors, nécessaire de remettre en cause notre politique de logement, car 60 ans après l'indépendance, le Sénégal n'a pas réussi à bâtir des logements qui répondent aux aspirations de nos concitoyens de classe vulnérable", se désole le Ministre de l'Urbanisme.

Défini comme un logement destiné à des personnes avec des revenus modestes, le logement social est présentement au cœur de l'actualité du pays. En effet, la conjoncture fait qu'aujourd'hui plus que jamais, il est nécessaire de faire de l'habitat social une priorité pour permettre aux populations défavorisées une meilleure intégration et même pour certains de retrouver leur dignité en leur facilitant l'accès à un toit. Ces logements sociaux seront réalisés dans toutes les régions de notre pays. Conformément aux instructions et aux directives du chef de l'Etat, Abdou Karim Fofana entend ainsi, à travers ce projet des 100.000 logements sociaux, soulager la souffrance des Sénégalais qui exercent les métiers les plus faibles et qui paient des loyers tout au long de leur vie sans jamais entrevoir la possibilité de devenir propriétaire.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.