Sénégal: Mamadou Gueye Pabi, coach AS Douanes - «Représenter dignement le Sénégal à la BAL»

25 Juillet 2020

Le nouveau format et la nouvelle période arrêtée pour la première édition de la Ligue africaine de basket-ball (BAL) ne changeront pas la donne dans la préparation de l'As Douanes qui va représenter le Sénégal dans cette compétition africaine. Le coach de l'As Douanes qui a pris acte de cette décision, espère une reprise des entraînements, dans un ou deux mois, pour peaufiner la préparation et représenter "dignement" le Sénégal dans cette compétition qui, selon lui, sera très relevée.

«Représenter dignement le Sénégal à la BAL»

Reportée pour cause de la propagation du nouveau coronavirus (covid19), l'édition de lancement de la Ligue africaine de basket-ball (BAL) est finalement retenue pour la fin du novembre prochain et sous un nouveau format. Un changement qui ne changera pas la donne dans la préparation pour l'As Douanes, la seule représentante du Sénégal dans cette coopération.

Prenant acte de cette nouvelle donne, Mamadou "Pabi" Guèye a estimé que son équipe restera sur la lancée de représenter le Sénégal en dépit de la situation et de l'arrêt des entraînements et des activités sportives. "Nous sommes dans la même situation que tout le monde. Nous sommes dans une situation un peu difficile. L'entraineur et joueurs, restent chez eux. On n'est dans l'impossibilité de nous entraîner sur un terrain tant que le gouvernement ne nous a pas donné l'autorisation. Vu que la BAL va commencer en fin novembre, il va falloir trouver une solution. Surtout qu'on est en stand by depuis quatre voire cinq mois. Mais, nous ferons ce que nous pouvons pour représenter dignement le Sénégal", a déclaré le technicien sénégalais.

Le coach des Gabelous espère toutefois une ouverture des terrains pour mieux peaufiner la préparation. "J'espère que d'ici un à deux mois, nous aurons la possibilité de reprendre. Pour le moment, tout est actuellement au point mort, à l'arrêt.

En attendant la reprise des entraînements et de la compétition", espère- t-il. Le technicien gabelou soutient aussi que cette compétition inaugurale de la BAL sera relevée en se fondant sur des informations déjà glanées sur ses prochains adversaires. "J'ai été au Rwanda au mois de décembre dernier pour voir les dernières éliminatoires de cette compétition. Ce sera une compétition très relevée. C'est l'équipe nationale du Rwanda qui est représentée dans l'équipe des Patriotes. C'est pareil pour les équipes du Maroc et du Mozambique. A un moment, on a visionné les vidéos des équipes que nous allons rencontrer. Même si au niveau de l'As Douanes, nous avons de bons joueurs au niveau national ", note-t-il.

Pour la compétition, l'As Douanes entend maintenir ses renforts de joueurs étrangers non-africains permis par le règlement. Il s'agit du meneur Gerels Simmons et de l'arrière Jimmy Williams. Ces deux joueurs américains avaient d'ailleurs rejoint les Gabelous pour les besoins de la préparation avant de rejoindre leur pays. "Pour les recrues américains, ils étaient repartis dans leur pays. On ne pouvait pas les retenir au regard de la situation. Il y a aussi Cheikh Ahmadou Bamba Diagne, un universitaire sénégalais qui évolue aux Etats-Unis. Je suis toujours en contact avec mes joueurs ainsi que les joueurs américains. Les contrats ont été remis en cause. Nous sommes en contact, mais rien n'est encore fait", renseigne le coach des champions du Sénégal. Pour la phase finale de la Basketball Africa League, les 12 équipes qualifiées sont réparties en 2 conférences.

L'As Douanes est logée dans la Conférence du Sahara en compagnie des GS Pétroliers (Algérie), du Petro de Luanda (Angola), de AS Salé (Maroc), du GNBC (Madagascar) et de l'AS Police (Mali). La seconde conférence du Nil est composée des équipes de Rivers Hoopers (Nigeria), de FAP (Cameroun), de Ferroviário de Maputo (Mozambique), des Patriots BBC (Rwanda), de Zamalek (Egypte) et l'US Monastir (Tunisie).

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.