Sénégal: Inhumé au cimetière de Yoff hier, vendredi - Jean Pierre leurs rejoint sa dernière demeure

25 Juillet 2020

Le cimetière musulman de Yoff a vécu hier, vendredi, un autre moment d'émotion, de tristesse et de recueillement avec l'enterrement d'un autre digne fils du Sénégal, en la personne de Jean Pierre Leurs. L'illustre metteur en scène et comédien, répondant au nom musulman de Mouhamadou Lamine Leurs, a rejoint sa dernière demeure, en présence de la grande famille artistique et culturelle et de dignitaires religieux et coutumiers dont Serigne Ameth Sy de Tivaouane.

Après la levée du corps dans la matinée d'hier, vendredi, à la mosquée d'Ouest Foire, Jean Pierre Leurs a été accompagné jusque dans sa dernière demeure par une kyrielle de personnalités de la communauté artistique et culturelle. Parmi celles-ci, on a noté le directeur de Sorano, le président des Cinéastes Sénégalais Associés (Cinesas) Cheikh Gaido Ba, la célèbre styliste Oumou Sy, l'artiste plasticien Kalidou Kassé, comme divers membres de générations d'acteurs culturels comme Ismaila Cissé et le comédien Mor Ba...

A côté de Demba Faye, directeur de cabinet du ministre de la Communication, on a noté également la présence de Serigne Ameth Sy de Tivaouane. Tous ont loué la générosité, le professionnalisme, la rigueur et le sens de l'humain de celui qui a été converti à l'Islam en 1968, par Cheikh Sidaty Haidara, sous le nom de Mouhamadou Lamine Leurs. Pour rappel, le metteur en scène et comédien sénégalais Jean-Pierre Leurs est décédé mardi 21 juillet, à Dakar. Il est un des membres fondateurs du Théâtre national Daniel-Sorano.

Diplômé de l'Ecole des beaux-arts de Dakar (section art dramatique), Jean Pierre Leurs a été recruté comme comédien par le Théâtre national Daniel-Sorano, en 1968. Sous l'égide de Maurice Sonar Senghor, premier directeur de ce temple culturel créé par le président de la République (1960- 1980), Léopold Sédar Senghor (1906-2001), il a côtoyé de grands comédiens dont Jacqueline Scott Lemoine, Oumar Seck, Doura Mané et Douta Seck.

Jean-Pierre Leurs avait succédé en 1971 à Doura Mané au poste de directeur de la troupe dramatique du Théâtre national Daniel-Sorano. Il va diriger le service de la production à partir de 1979, après avoir fait un troisième cycle d'études à l'Institut théâtral de Bruxelles. Il était rentré de la Belgique avec de solides capacités de metteur en scène. M. Leurs a inspiré les spectacles sons et lumières lors de la célébration à Tivaouane du Mawlid, l'une des plus grandes fêtes musulmanes au Sénégal. Il a aussi apporté sa contribution à de nombreuses pièces de théâtre et à plusieurs défilés de mode de la styliste Oumou Sy.

Grand Prix du chef de l'Etat pour les arts et les lettres en 1995, Jean-Pierre Leurs a reçu en 2018 les hommages de l'Association de la presse culturelle du Sénégal, pour l'ensemble de son œuvre. «Il est l'un des plus anciens artistes de Sorano. Il a participé au rayonnement culturel du Sénégal à travers le Théâtre national Daniel-Sorano, avec de grandes créations artistiques. On faisait appel à lui pour l'encadrement des jeunes», témoigne le directeur général du Théâtre national Daniel-Sorano, Sahite Sarr Samb.

Reporter polyvalent des années 1995-2010, de Saint-Louis avec le fanal, à Ziguinchor au Fesnac, Tambacounda, Thiès, Kaolack ou Dakar, l'expert de la mise en scène savait hypnotiser les sens des spectateurs. Une belle mission qui semble être bien accomplie aussi bien dans l'écriture, dans le théâtre, la danse et la formation des jeunes de cet art. Un de ses nombreux coups de maître en qualité de reporter, d'Envoyé Spécial et/ou de Correspondant était au festival de jazz, lors de l'arrivée de Jacques Chirac à Saint-Louis. Ils ont été nombreux à être dévastés en apprenant le rappel à Dieu du talentueux metteur en scène Mohamed J-P Leurs.

La presse, le stylisme, le théâtre, la musique, la religion, tout le monde appréciait son génie et son ouverture d'esprit. Adieu l'artiste !

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.