Sénégal: Kaolack / Remous au sein du PDS - Les jeunes «karimistes» s'emparent de la section par la force

25 Juillet 2020

Dans une assemblée générale dite de remobilisation tenue dans la commune de Kaolack, l'Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl) et leurs aînés proches du responsable Karim Wade ont dicté leur loi, en décidant de prendre leurs engagements et responsabilités dans le but de redresser leur parti dans la région de Kaolack.

Ces jeunes qui ne veulent plus laisser leur parti entre les mains de responsables sans grande ambition et conviction politique ou le voir plonger dans une profonde léthargie depuis les départs respectifs des secrétaires généraux de la section communale et de l'Ujtl Ousseynou Goumbala et Khadim Diouf, ont tout bonnement pris l'initiative d'écarter tous les responsables et prendre en mains leurs propres destinées. «Un forcing légitime», disent-ils, dans laquelle, ils confient le poste de secrétaire général de la section communale à Moustapha Thiam alias «Thiam Gaïndé» et celui de secrétaire général de l'Ujtl au responsable Badou Ndour attendant les prochaines échéances de renouvellement des instances de base libérale de Kaolack.

Pour les jeunes libéraux de Kaolack, «cette opération est une suite logique de la volonté du secrétaire général M. Abdoulaye Wade de créer une nouvelle alternance générationnelle au sein du parti comme l'ont confirmé les dernières nominations qu'il a décidées sur l'équipe de la direction nationale». En réalité le choix de Karim Meissa Wade pour diriger le parti, selon les jeunes de Kaolack relève de ce principe, mais aussi de la volonté d'apporter du sang neuf dans la machine libérale. Et ceci pour que le PDS puisse regorger d'une nouvelle génération de politiciens capables de faire face à leurs adversaires et autres compétiteurs sur le terrain.

Ainsi attendant les prochaines 72 h de festivités qui seront prétextées pour remobiliser les troupes libérales du Saloum et organiser davantage le parti en perspective des prochaines joutes électorales, les jeunes libéraux de Kaolack disent provoquer tout ce chamboulement pour démarrer une nouvelle stratégie d'organisation, de massification et d'animation afin de préparer le terrain à Karim Wade, celui qu'ils nomment le «candidat de l'espoir»

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.