Tunisie: EL Haouaria - Un site idéal pour pratiquer la plongée sous - marine

26 Juillet 2020

El Haouaria est considérée aujourd'hui comme un petit paradis pour un voyage-plongée, Avec la richesse de son patrimoine naturel et la beauté de ses fonds sous-marins, cette ville montagneuse attire chaque année de nombreux plongeurs. Située à l'extrémité nord-est du Cap Bon, la région offre aux amateurs de très belles plongées.

A 200 m du port de pêche, les plongeurs peuvent découvrir un relief sous-marin très riche en poissons. A cet endroit, la profondeur de la mer ne dépasse pas les 6 mètres. Une excellente profondeur pour les débutants. Et pour les personnes bien formées en plongée sous-marine, il faut aller jusqu'aux criques. En entrant dans ce site qui se caractérise par une longue côte rocheuse, les fonds marins changent. Ils deviennent plus fascinants. A 40 mètres de profondeur, les plongeurs découvrent des grottes sous-marines, un milieu rocheux et des vues exceptionnelles avec de nombreuses espèces de poissons.

Et pour découvrir ce monde et vivre de très belles expériences en toute sécurité, vous avez une adresse unique à El Haouaria : le centre de plongée Ras - Addar qui est actif depuis 2016. M. Salim Baccar, directeur du centre, souligne que depuis sa création par M. Néjib Maamouri, le club a opté pour les plongeurs tunisiens. «Notre clientèle est formée à 99 % de Tunisiens . Le 1% qui reste est réservé aux coopérants étrangers résidents en Tunisie. Au début, la création de ce centre a été comme un pari. Les gens ont pris le fondateur pour un fou parce que la majorité des clubs de plongée sous-marine sont installés aux zones touristiques. Ils s'adressent essentiellement aux touristes», confie M. Baccar.

Plongée professionnelle

Le centre s'adresse à tous ceux qui souhaitent découvrir le monde sous-marin et combler tous ceux qui veulent plonger dans les fonds marins d'El Haouaria et sur les nombreuses épaves du Cap Bon. Il offre des balades en mer et des initiations à la plongée pour les amateurs et les estivants qui veulent vivre cette expérience. Mais, dès sa création, le volet formation a été pris en considération. «Chaque 3 ou 4 jours, nous avons une nouvelle session de formation. Notre objectif est d'avoir une base de plongeurs tunisiens. Contrairement aux autres clubs installés aux zones touristiques et qui connaissent une période difficile, nous sommes en train d'enregistrer une saison exceptionnelle. Nous avons pris le risque et l'audace de nous adresser à une clientèle tunisienne. Le choix du volet formation professionnelle est très bénéfique. Aujourd'hui, la demande de plongeurs professionnels est en croissance», explique notre interlocuteur.

Il est à mentionner que plusieurs métiers réclament un diplôme en plongée sous-marine. On note les plongeurs corailleurs (Tabarka, Bizerte), les pêcheurs d'éponges (le Sud Tunisien), les plongeurs aquacoles qui travaillent dans les sites d'élevage de poissons (de Béni Khiar jusqu'à la ville de Chebba).

«Le métier de plongeur peut être exercé dans divers secteurs d'activité. Ainsi, un plongeur professionnel doit obtenir un diplôme d'un centre spécialisé. Nous avons aujourd'hui des projets qui sollicitent des plongeurs. Il faut dire que la plongée industrielle est un créneau très porteur pour nos jeunes. On parle dans ce cadre des travaux maritimes comme l'entretien de câbles d'internet sous-marins, des barrages agricoles, des ports, des grands navires et bateaux ainsi que l'industrie pétrolière comme c'est le cas à Gabès, Sfax, Zarzis et Kerkennah. Les plongeurs dans les stations pétrolières sont bien payés», ajoute M. Baccar.

Baptême de plongée

Ainsi, le centre de plongée de Haouaria s'adresse à tous ceux qui souhaitent découvrir le monde sous-marin. Il y a, cependant, quelques recommandations à prendre en compte. Les enfants doivent avoir au minimum 14 ans. Ceux âgés de moins de 18 ans doivent avoir une autorisation signée par leurs parents. Les femmes enceintes ne peuvent pas plonger. D'autre part, les personnes épileptiques ou asthmatiques ne peuvent pas effectuer de baptême. Après un baptême, les personnes désirant poursuivre et évoluer en plongée sous-marine peuvent suivre des formations diplômantes.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.