Madagascar: Goethe-institut - Les musiciens germano-malgaches main dans la main

Kemyrah, rappeur malgache résident en Allemagne.

Parce que la musique est le langage de l'âme et rien ni personne ne peut la faire taire. Elle fait partie des rares choses qui dépassent les frontières en dépit du contexte actuel. Si les moyens classiques sont désormais erronés à cause de la pandémie, les centres et les acteurs culturels s'adaptent et mettent en place d'autres formules d'activités pour continuer le travail en amont.

Dans cette optique, un appel à musicien vient d'être lancé. Réaction du Goethe-Institute aux changements des conditions de travail dans la scène musicale à cause de la pandémie actuelle, cet appel s'adresse surtout aux musiciens qui sont déjà en contact ou qui ont déjà eu un échange avec des musiciens allemands. Cette collaboration virtuelle tendra à renforcer et maintenir les échanges et la coopération internationale.

L'appel cible les artistes solistes et les petits ensembles par ailleurs, les projets d'artistes issus des pays comme Madagascar sont vivement sollicités. Les candidatures peuvent être soumises par les candidats néanmoins, la participation d'au moins un artiste résidant en Allemagne est requise. Si la date limite est fixée au 31 décembre 2020, la demande est à soumettre au moins quatre semaines avant le début du projet.

Dans une résidence virtuelle des partenaires, chaque équipe germano-malgache peut mener des recherches communes, élaborer des compositions, des concepts et développer des projets, des pré-productions ou encore mettre sur pied des projets numériques innovants. Comme avec internet, les possibilités sont presque infinies, les conceptions d'autres formats interdisciplinaires mais essentiellement axées sur la musique sont également envisageables. Toutefois, l'accent est mis sur la coopération artistique et partenariale mais aussi sur les échanges intensifs.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.