Sénégal: Lutte contre propagation de la Covid-19 dans les lieux de vente de moutons - Les Etats Unis mettent 4 millions de franc CFA dans la prévention à Dakar

Bassirou MBAYE — Le gouvernement des États-Unis, par l'intermédiaire de l'Agence américaine pour le développement international (Usaid), appuie les efforts entrepris par le gouvernement du Sénégal pour réduire la propagation de la maladie de Covid-19 à l'approche de la Tabaski.

En ce sens, l'Usaid et la région médicale de Dakar ont lancé une caravane de sensibilisation dans 200 points de vente de moutons répartis dans quatre départements de Dakar, ciblant 10 000 courtiers, vendeurs et acheteurs. Selon l'agence américaine, cette opération d'une durée de 15 jours est financée à hauteur de 4 millions de franc Cfa.

« Le gouvernement des États-Unis, par l'intermédiaire de l'Agence américaine pour le développement international (Usaid), appuie les efforts entrepris par le gouvernement du Sénégal pour réduire la propagation de la maladie de Covid-19 à l'approche de la Tabaski ou Fête du sacrifice, la plus grande fête religieuse du Sénégal », lit-on dans le communiqué de l'Usaid. Laquelle et la région médicale de Dakar ont lancé une caravane de sensibilisation dans 200 points de vente de moutons répartis dans quatre départements de Dakar, ciblant 10 000 courtiers, vendeurs et acheteurs. En ce sens, dit le document, cinq mille masques seront également distribués et 3 000 affiches encourageant les gestes barrières seront mises dans les points de vente.

En en croire l'Usaid, cette initiative, d'une durée de 15 jours et dont le coût s'élève à 7 000 dollars américains (4 millions de FCFA), a débuté le 20 juillet. « Elle a pour but de réduire le risque de transmission de la maladie, car les acheteurs et les vendeurs se partagent des espaces très restreints », souligne-t-elle. Avant de remarquer que l'opération intervient à un moment où les cas de transmission communautaire sont en hausse et où les responsables gouvernementaux exhortent la population à respecter les mesures barrières décrétées par les autorités sanitaires et appliquées par le ministère de l'intérieur pendant la période des fêtes.

La protection des personnes préparant la Tabaski, confie le communiqué, fait partie d'un ensemble plus vaste de mesures prises par le gouvernement des États-Unis pour aider à lutter contre la propagation du coronavirus au Sénégal. Dans cette lancée, « l'Usaid fournit également 3,9 millions de dollars supplémentaires (2,2 milliards de FCFA) à titre de soutien financier supplémentaire et réoriente plus de 2 millions de dollars (1,1 milliard de FCFA), déjà engagés dans des activités de développement et de santé, pour répondre à l'épidémie ».

Ces 3,9 millions de dollars de nouveau financement, d'après l'Usaid, continueront à renforcer la réponse du Ministère de la Santé et de l'Action sociale (Msas) au coronavirus. Il s'agit notamment , dit-elle, de renforcer la communication sur la pandémie et ses risques, d'impliquer les communautés dans les efforts de préparation et de réponse, d'améliorer les mesures de prévention et de contrôle des maladies, y compris les pratiques relatives à l'eau et à l'assainissement, de contribuer à la protection des groupes vulnérables, d'améliorer la surveillance, les enquêtes sur les cas de contamination et les procédures de prise en charge y afférentes, et de renforcer les capacités du MSAS et des laboratoires nationaux.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.