Afrique: Le cours de l'or en hausse, les impacts en Afrique

27 Juillet 2020

Le cours de l'or a atteint ce lundi (27.07.2020) un nouveau record, confirmant son statut de valeur refuge face à la pandémie de coronavirus et aux tensions sino-américaines.

L'or brille toujours plus fort. Après avoir atteint 1.906,58 dollars l'once vendredi (24.07.2020), le prix du métal jaune est, ce lundi, de 1.930,48 dollars. Un niveau historique, supérieur même à celui de septembre 2011 à 1.921,17 dollars.

Depuis le début de l'année, l'or a bondi de 25 %, affichant la plus forte hausse annuelle de la décennie. En valeur absolue, l'once d'or s'est même appréciée de plus de 300 dollars depuis janvier. Au final, l'or est l'investissement le plus rentable cette année.

Une hausse due en grande partie à l'épidémie de coronavirus qui ne cesse de s'aggraver dans de nombreux pays et à la tension entre les Etats-Unis et la Chine.

Après la crise des subprimes en 2008, le cours de l'or avait déjà battu des records. Les investisseurs s'étaient rués massivement sur le métal jaune pour mettre une partie de leurs avoirs à l'abri en attendant la fin de la tempête. La demande des particuliers pour les lingots et pièces avait nettement augmenté.

Les "valeurs refuges" sont traditionnellement recherchées pendant les crises économiques. Tandis que la plupart des actifs voient leur valeur baisser, elles constituent des placements réputés comme stables.

Cette hausse du prix de l'or sur le marché international a-t-il des impacts sur les pays africains et notamment le Mali, 3e producteur africain d'or ? Abdoul Wahab Diakité, président de la coalition malienne de "Publiez ce que vous payez", répond à cette question. Interview à suivre ci-dessus.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.