Burkina Faso: Zéphirin Diabré dévoile ses ambitions présidentielles

Roch Marc Christian Kaboré entouré de son équipe
27 Juillet 2020

Investi le samedi 26 juillet 2020, comme le candidat de l'Union pour le progrès et le changement (UPC) pour la présidentielle du 22 novembre 2020, Zéphirin Diabré a été reçu comme invité de la rédaction du quotidien Sidwaya, le lundi 27 juillet 2020, à Ouagadougou.

Le président de l'Union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin Diabré, a été reçu dans les locaux des Editions Sidwaya comme invité de la rédaction.

Accueilli à son arrivée par le Directeur général (DG) du média de service public, Mahamadi Tiégna et son équipe, le lundi 27 juillet 2020, à Ouagadougou, il a été directement conduit dans la salle de l'invité. Durant deux heures d'horloge, le candidat à l'élection présidentielle du 22 novembre 2020 s'est prêté volontiers aux questions des journalistes.

Son investiture, ses chances de remporter la présidentielle, la transition politique de 2014, la gestion du pouvoir par le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), la question sécuritaire... ont été autant de questions auxquelles Zéphirin Diabré a répondu. A propos de la présidentielle, le candidat a soutenu avoir plus de chances qu'en 2015.

Selon lui, la configuration actuelle lui est plus favorable d'autant plus qu'il a appris de ses erreurs du passé. De plus, a-t-il dit, son expérience professionnelle et politique est assez conséquente pour lui permettre d'occuper la fonction présidentielle.

Sur la question d'une candidature unique de l'opposition, le candidat de l'UPC a laissé entendre qu'elle était inopportune dans la mesure où les militants de chaque parti s'identifient à leurs leaders.

Ce qui est opérationnel, a-t-il souligné, ce serait une coalition des candidats de l'opposition en cas de second tour.

Comme premier chantier s'il est élu président du Faso, M. Diabré a confié qu'il s'emploiera à lutter contre le terrorisme, à mettre en œuvre le processus de réconciliation nationale et asseoir un modèle de développement qui prenne en compte la satisfaction des besoins des populations.

A propos de la fronde sociale en ébullition depuis 2016, Zéphirin Diabré, a préconisé le dialogue « permanent et franc » entre le gouvernement et le monde syndical. La question relative à la monnaie Eco, la situation au Mali et en Côte d'Ivoire ont été également abordées au cours de l'entretien.

En prenant congé de ses hôtes, le candidat Zéphirin Diabré a traduit ses encouragements aux responsables et aux travailleurs des Editions Sidwaya pour les efforts consentis au quotidien pour informer le public. L'intégralité de l'entretien vous sera proposée dans les prochains jours.

 

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.