Libye: Des sources évoquent l'envoi de mercenaires somaliens

Des médias proches du maréchal Khalifa Hatar accusent la Turquie et le Qatar d'envoyer des mercenaires somaliens pour combattre aux côtés des forces du gouvernement de Fayez el-Sarraj. Le ministre des Affaires étrangères somalien a rejeté ces accusations.

Les accusations partent d'abord de vidéos diffusées sur les réseaux sociaux de mères somaliennes interrogeant le président Fermajo sur le sort de leurs enfants. Il y aussi des photos montrant des combattants somaliens qui se disent en Libye. Néanmoins, le gouvernement de Mogadiscio dément formellement.

Selon plusieurs observateurs, ils seraient des centaines de Somaliens entraînés dans les bases militaires turques au Qatar et en Somalie. Ils seraient utilisés comme forces supplétives de l'armée turque dans plusieurs zones de tensions, et notamment en Afrique. Des hommes seraient actuellement à Tripoli près à être déployés sur les lignes de front près de Syrte.

Le ministre turc de la Défense a effectué la semaine dernière un voyage à Doha et Libya review croit savoir que les deux pays auraient trouvé un accord pour l'envoi de ces mercenaires en Libye. Même Rami Abderrahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme, dit ne pas exclure que le président turc ait fait appel à des mercenaires somaliens.

En Somalie, le site d'information SomaliGuardian recueille des témoignages de plusieurs Somaliens qui ont officiellement intégré l'armée du Qatar. Ces derniers regrettent l'envoi de leurs compatriotes, plus jeunes et pauvres, dans le bourbier libyen.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.