Cameroun: Bepc bilingue/CAP - Les candidats à l'épreuve

Les examens oraux pour les uns et écrits pour les autres ont débuté hier sur toute l'étendue du territoire national.

Hier, au lycée bilingue d'Essos à Yaoundé, deux salles de classe ont été mises à contribution pour le passage des candidats au Bepc bilingue. Dans une ambiance conviviale, les postulants défilent à tour de rôle devant les membres du jury. Une seule épreuve est au programme ce lundi : l'Oral Communication. L'exercice consiste à choisir un sujet au hasard et d'en faire un exposé en français pour ceux d'expression anglaise et vice-versa, devant des examinateurs. Le test dure une vingtaine de minutes. « J'ai tiré le sujet sur les mesures barrières édictées par le gouvernement pour combattre le Covid-19 au Cameroun. Ça passe en boucle à la télévision, donc je n'ai pas eu trop de difficultés », rassure Honorine Nono, candidate. À quelques mètres de-là, les autres candidats attendent leur tour en révisant. Orchelle Owona, examinateur rassure que tout se passe bien. Il est question d'apprécier la fluidité de la locution et la compréhension du sujet. Selon elle, une vingtaine de candidats sont déjà passés devant leur jury depuis 8h, et certains s'en sortent avec brio. Mais d'autres n'arrivent pas à s'exprimer correctement. « Les sujets choisis tournent généralement autour de l'actualité. Si un candidat est cultivé et qu'il maîtrise la langue, il est bien parti pour cette première phase du Bepc bilingue », explique notre source. Même ambiance au lycée de Ngoa-Ekelle, un autre centre d'examen du Bepc bilingue. Ici, 165 candidats ont été enregistrés. Ils sont issus de cet établissement et du Collège privé Amasia et ils affrontent l'examen oral depuis 8h. Certains ont l'air détendu, d'autres sont visiblement stressés.

Pendant ce temps, les candidats au CAP industriel et CAP des sciences et technologies du tertiaire (STT) sont face aux épreuves écrites. Au Collège d'enseignement technique industriel des filles de Yaoundé (Cetif), c'est un calme de cimetière qui accueille l'équipe de CT ce lundi. À l'entrée, des seaux d'eau et du savon ont été disposés non loin du portail. Avant d'entrer, la prise de température et le lavage des mains sont obligatoires. « L'appel a débuté à 7h30. Tous les 390 candidats enregistrés sont présents. Nous avons appliqué toutes les mesures en place pour barrer la voie au Covid-19 dans notre centre d'examen. Les candidats composent en Etude de texte et en Mathématiques. Jusqu'ici, tout se passe bien », rassure Irène Ndogmo, la directrice de l'établissement scolaire et chef de centre d'examen. C'était également le même scenario dans les autres centres d'examens.

La session des examens 2020 se poursuit ce jour avec l'entrée en scène des candidats au Bepc classique. Au total, 212433 candidats vont affronter les épreuves écrites jusqu'au samedi 1er août sur l'ensemble du territoire national.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.