Le Bureau de la CEA pour l'Afrique du Nord poursuit la mise en œuvre de son programme malgré le Covid-19

22 Juillet 2020

Rabat — Malgré l'impact du COVID19 sur l'organisation d'événements et les missions de soutien technique aux pays membres, le Bureau de la CEA pour l'Afrique du Nord a réalisé la moitié des objectifs de son plan de travail pour l'année 2020, une réalisation saluée à l'occasion de la réunion d'examen de la responsabilité et de l'examen de performance des programmes du deuxième trimestre de la CEA (APPR), une réunion virtuelle organisée les 20, 21 et 23 juillet 2020.

Les participants à la réunion APPR ont toutefois reconnu que l'impact négatif de la pandémie sur la stabilité en Afrique du Nord risquent de créer des obstacles au travail à venir du bureau, le forçant à reporter les activités nécessitant la présence physique des parties prenantes jusqu'à ce que la situation s'améliore et se concentrant plutôt sur l'organisation de réunions virtuelles et de webinaires chaque fois que possible.

Depuis janvier 2020, le Bureau de la CEA pour l'Afrique du Nord coopère et soutient les pays membres dans plusieurs domaines, notamment :

- évaluation de l'impact du COVID19 sur les économies nationales (Algérie, Maroc)

- utilisation de l'outil de planification et d'évaluation intégré (IPRT) pour un meilleur suivi de la mise en œuvre des ODD en Egypte, au Maroc et bientôt en Mauritanie et en Tunisie

- assistance technique pour la réalisation des objectifs de migration conformément aux ODD et au Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière (GCM).

- assistance technique pour la révision de la loi minière (Libye)

- soutien à la mise en œuvre de la ZLECAf et la conception de politiques visant à renforcer le commerce, à promouvoir les industries manufacturières, et à créer de nouveaux emplois (Algérie et Mauritanie)

- conception d'un nouveau modèle macroéconomique national (Algérie, Egypte et Mauritanie)

- étude des distorsions économiques et de leurs effets négatifs sur la croissance de la productivité en vue d'améliorer les politiques économiques, renforcer la productivité et créer des emplois supplémentaires (Maroc)

- préparation de la deuxième Revue Nationale Volontaire (VNR) (Maroc)

- mobilisation de devises (Soudan)

Ces travaux ont été menés en partenariat avec les institutions nationales (gouvernements, Banque Centrale d'Egypte, Banque centrale de Mauritanie, Haut-Commissariat au Plan et Conseil économique, social et environnemental (CESE) du Maroc, etc.) ainsi qu'avec un large éventail de partenaires au développement dont les systèmes des Nations Unies opérant à l'échelle nationale, la Banque mondiale, l'OIM, l'OIT, le PNUD, UNDESA, UNITAMS, et le Policy Center for the New South.

Le Bureau a également travaillé en partenariat avec d'autres divisions de la CEA dans des domaines tels que l'emploi, la ZLECAf, les questions de genre, l'IPRT, la construction de modèles macroéconomiques et la migration.

« Nous apprécions beaucoup la qualité de nos relations avec nos collègues d'Addis-Abeba et nos partenaires à travers l'Afrique du Nord et nous comptons sur leur soutien prolongé pour atteindre nos objectifs dans les mois à venir », a déclaré Khaled Hussein, directeur par intérim du bureau de la CEA pour Afrique du Nord.

Note aux rédacteurs :

L'examen de performance des programmes (APPR) est une réunion trimestrielle organisée par la CEA pour faire le bilan des progrès accomplis dans la mise en œuvre de ses programmes, identifier les obstacles rencontrés et les leçons apprises.

La CEA est l'une des cinq commissions régionales du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC). Son Bureau pour l'Afrique du Nord vise à soutenir le développement de l'Algérie, de l'Égypte, de la Libye, du Maroc, de la Mauritanie, de la Tunisie et du Soudan en les aidant à formuler et à mettre en œuvre des politiques et des programmes qui soutiennent leur transformation économique et sociale. Son travail se focalise particulièrement sur l'emploi durable et l'intégration régionale.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.