Tchad: L'ex-maire de Ndjamena, Saleh Abdelaziz Damane, mis en examen et placé en détention

C'est le premier substitut du procureur de la République qui a rendu l'information publique, ce lundi. L'ancien édile est visé par une plainte de l'Inspection générale d'État.

Une plainte a été déposée pour détournement de fonds, abus de fonction et corruption en lien avec le marché public, selon le premier substitut du procureur.

Dès ce week-end, l'ancien maire de Ndjamena, Saleh Abdelaziz Damane, était interrogé en garde à vue par la police judiciaire avant d'être placé en détention, ce lundi, à la maison d'arrêt de la capitale tchadienne.

L'ancien édile est suspendu de ses fonctions depuis le 29 juin. Un arrêté du ministre de l'Administration du territoire l'accuse de « manquement grave ».

Selon un responsable de la mairie, c'est pour sa mauvaise gestion du budget débloqué par le gouvernement pour lutter contre la pandémie de coronavirus, que Saleh Abdelaziz Damane a été sanctionné.Elu maire de Ndjamena une première fois en 2012, il avait déjà, deux ans plus tard, fait l'objet d'accusations de mauvaise gestion.

À l'époque, il avait également été suspendu de ses fonctions, avant d'être renommé à la tête de la ville en 2018.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.