Burundi: Le président Évariste Ndashyimiye rencontre deux de ses prédécesseurs

Le nouveau président du Burundi, Évariste Ndashyimiye, multiplie les consultations depuis son arrivée au pouvoir. Certains observateurs y voient un changement de style.

Domitien Ndayizeye et Sylvestre Ntibantunganya ont été reçus officiellement dans le palais présidentiel de Gitega, la nouvelle capitale du Burundi, ce lundi.

Une absence a néanmoins été remarquée, celle du major Pierre Buyoya, déclaré « ennemi public numéro un » sous le régime de l'ancien président Pierre Nkurunziza, décédé de manière inopinée, il y a près de deux mois.

Sylvestre Ntibantunganya salue « une première » depuis quinze ans dans « la manière et la forme », et qui s'intègre, selon lui, dans une série de consultations du même genre menées par le nouveau chef de l'État burundais depuis qu'il est aux affaires.

Responsables des partis politiques, les cinquante plus importants hommes d'affaires, les évêques catholiques puis anglicans du pays... le général Évariste Ndashyimiye a, en effet, multiplié les « prises de contact avec les forces vives de la nation », explique la présidence.

À chaque fois, le message est le même, selon son porte-parole, Jean-Claude Karerwa Ndenzako : « Que tous ces partenaires s'approprient la vision et le programme du gouvernement: Tout ce que tu fais pour moi sans moi, est contre moi. »

L'ancien président Ntibantunganya souligne également « un souffle nouveau » dans le discours sur la lutte contre la corruption ou encore le retour des réfugiés.

Seul bémol pour le moment : le président du CNL, le principal parti d'opposition, demande dans un communiqué que « cesse la persécution de ses militants et sympathisants » par le pouvoir. Agathon Rwasa a exigé par la même occasion la libération de centaines d'autres personnées arrêtées depuis le début du processus électoral au Burundi.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.