Afrique: Le nouveau laboratoire juridique de la Covid-19 fournira des informations juridiques essentielles et un soutien à la riposte mondiale face à la Covid-19

Lancé aujourd'hui, le laboratoire juridique de la COVID-19 est une initiative qui vise à rassembler et à partager des documents juridiques de plus de 190 pays à travers le monde afin d'aider les États à établir et à mettre en œuvre des cadres juridiques solides pour gérer la pandémie. L'objectif est de veiller à ce que les lois protègent la santé et le bien-être des individus et des communautés et qu'elles soient conformes aux règles internationales en matière de droits humains.

Ce nouveau laboratoire (www.COVIDLawLab.org) est un projet conjoint du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) et de l'Institut O'Neill de droit national et mondial de la santé de l'Université de Georgetown.

Des lois bien conçues peuvent contribuer à bâtir des systèmes de santé solides ; à évaluer et à approuver des médicaments et des vaccins sûrs et efficaces ; et à faire respecter les mesures visant à créer des espaces publics et des lieux de travail plus sains et plus sûrs. Elles sont absolument essentielles à la mise en œuvre efficace du Règlement sanitaire international de l'OMS dans les domaines suivants : la surveillance ; la prévention et la lutte contre les infections ; la gestion des voyages et du commerce ; et la mise en œuvre de mesures visant à maintenir les services de santé essentiels.

« Les lois et les politiques fondées sur la science, les données factuelles et les droits humains peuvent permettre aux gens d'accéder aux services de santé, de se protéger contre la COVID-19 et de vivre à l'abri de la stigmatisation, de la discrimination et de la violence », déclare Achim Steiner, Administrateur du PNUD. « Le laboratoire juridique de la COVID-19 est un outil important pour partager les bonnes pratiques en matière de législation et de politiques. »

La pandémie de COVID-19 a entraîné une augmentation considérable des mesures législatives prises dans l'urgence en vue de lutter contre la pandémie et de l'endiguer.

« Des cadres juridiques solides sont indispensables pour riposter au niveau national à la COVID-19 », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS. « Il est fréquent que les lois qui ont un impact sur la santé ne relèvent pas du secteur de la santé. La santé étant un enjeu mondial, les cadres juridiques devraient être alignés sur les engagements internationaux pris en vue de faire face aux risques actuels et émergents pour la santé publique. Aujourd'hui plus que jamais, la santé doit pouvoir s'appuyer sur de solides bases juridiques.

Toutefois, des lois mal conçues, mises en œuvre ou appliquées de manière inadaptée peuvent nuire aux populations marginalisées, renforcer la stigmatisation et la discrimination et entraver les efforts visant à mettre fin à la pandémie.

Selon Winnie Byanyima, Directrice exécutive de l'ONUSIDA, « les lois préjudiciables peuvent exacerber la stigmatisation et la discrimination, porter atteinte aux droits des personnes et saper les réponses en matière de santé publique. Pour s'assurer que les réponses à la pandémie sont efficaces, humaines et durables, les gouvernements doivent utiliser la loi comme un outil pour faire respecter les droits humains et la dignité des personnes touchées par la COVID-19 ».

Le laboratoire juridique de la COVID-19 est une base de données rassemblant les lois que les pays ont mises en œuvre en réponse à la pandémie. Il comprend les déclarations d'état d'urgence, les mesures de quarantaine, les mesures de surveillance de la maladie et les mesures juridiques relatives au port du masque, à la distanciation physique et à l'accès aux médicaments et aux vaccins. La base de données continuera de s'étoffer à mesure que de plus en plus de pays et de thèmes seront ajoutés.

Des travaux de recherche sur les différents cadres juridiques spécifiques à la COVID-19 y figureront également. Ces analyses porteront sur les effets des lois de santé publique sur les droits humains et aideront les pays à identifier les meilleures pratiques dans leur choix des réponses immédiates à apporter face à la COVID-19 et dans le cadre des efforts visant au rétablissement socioéconomique une fois la pandémie maîtrisée. Le laboratoire s'inspire des travaux du réseau de solutions juridiques pour la couverture sanitaire universelle (CSU), qui a été créé pour aider les pays à atteindre la CSU grâce à la mise en œuvre de cadres juridiques fondés sur les droits.

« Nous devons suivre et évaluer la façon dont les lois et les politiques sont utilisées pendant la pandémie pour comprendre ce qui fonctionne », a déclaré le Dr Matthew M. Kavanagh, professeur à la Faculté de santé internationale de l'Université de Georgetown. Katie Gottschalk, directrice exécutive de l'Institut O'Neill de droit national et mondial de la santé de la Faculté de droit de l'Université de Georgetown, a ajouté : « Nous devons tirer les leçons de la première phase de politiques antipandémiques pour appliquer à l'avenir les lois les plus efficaces - c'est justement ce à quoi va nous servir le laboratoire juridique de la COVID-19 ».

À propos du PNUD

Le PNUD est la principale organisation des Nations Unies qui lutte pour mettre fin aux injustices liées à la pauvreté, aux inégalités et aux changements climatiques. En collaboration avec notre vaste réseau d'experts et de partenaires dans 170 pays, nous aidons les nations à construire des solutions intégrées et durables pour les populations et la planète.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site undp.org ou sur Twitter @UNDP.

À propos de l'OMS

L'Organisation mondiale de la Santé assure un rôle de leader mondial en matière de santé publique au sein du système des Nations Unies. Fondée en 1948, l'OMS travaille avec 194 États membres, dans six Régions et dans plus de 150 bureaux, pour promouvoir la santé, préserver la sécurité mondiale et servir les populations vulnérables. Notre objectif pour 2019-2023 est de faire en sorte qu'un milliard de personnes supplémentaires bénéficient d'une couverture sanitaire universelle, de mieux protéger un milliard de personnes supplémentaires contre les situations d'urgences sanitaires et d'offrir à un milliard de personnes supplémentaires un meilleur état de santé et un plus grand bien-être. Pour obtenir des informations actualisées sur la COVID-19 et des conseils en santé publique pour vous protéger contre le coronavirus, visitez le site : www.who.int/fr et suivez l'OMS sur Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn, TikTok, Pinterest, Snapchat, et YouTube.

À propos de l'ONUSIDA

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) dirige et inspire le monde pour réaliser la vision commune de zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au sida. Au sein de l'ONUSIDA, onze organisations des Nations Unies unissent leurs efforts - HCR, UNICEF, PAM, PNUD, UNFPA, ONUDC, ONU Femmes, OIT, UNESCO, OMS et Banque mondiale - et travaillent en étroite collaboration avec les partenaires mondiaux et nationaux pour mettre fin à l'épidémie de sida d'ici à 2030 dans le cadre des objectifs de développement durable. Pour en savoir plus, visitez le site unaids.org et suivez-nous sur Facebook, Twitter, Instagram et YouTube.

Institut O'Neill de droit national et mondial de la santé (O'Neill Institute for National and Global Health Law) et Université de Georgetown

L'Institut O'Neill, situé à l'Université de Georgetown, a été créé pour imaginer des solutions novatrices aux préoccupations sanitaires nationales et internationales les plus pressantes, en s'appuyant sur la vision essentielle selon laquelle la loi a été et restera un outil fondamental pour résoudre les problèmes de santé les plus graves. La Faculté de santé internationale de l'Université de Georgetown propose des bourses d'études en santé publique, en économie, en sciences politiques et en médecine. L'Initiative pour la santé mondiale de l'Université de Georgetown sert de plateforme à l'échelle de l'université pour élaborer des solutions concrètes aux défis sanitaires auxquels sont confrontées les familles et les communautés du monde entier. Pour en savoir plus, consultez le site oneillinstitute.org et communiquez avec nous sur Twitter et Facebook.

À propos du réseau de solutions juridiques pour la CSU

Le laboratoire juridique de la COVID-19 est un produit du réseau de solutions juridiques pour la CSU et le fruit de la collaboration entre l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), l'Union interparlementaire (UIP) et l'Institut O'Neill pour le droit national et mondial de la santé de l'Université de Georgetown. Cette initiative vise à aider les pays à atteindre la couverture sanitaire universelle en travaillant avec les responsables politiques, les groupes de la société civile et d'autres parties intéressées pour élaborer des lois garantissant que toutes les personnes et toutes les communautés ont le droit d'accéder aux services de promotion de la santé et aux services de prévention, de traitement, de réadaptation et de soins palliatifs dont ils ont besoin, ceux-ci étant d'une qualité suffisante pour être efficaces, tout en veillant à ce que l'utilisation de ces services n'expose pas l'utilisateur à des difficultés financières.

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: WHO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.