Gabon: Echos du nord - Convocation du B2 qui fâche l'Opam

28 Juillet 2020

Le Directeur du journal « Echos du Nord » a été convoqué par la Direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire, communément appelée B2 pour des raisons inconnues jusque-là. Une chose qui est condamnée par l'organisation patronale des médias qui a invité tous les patrons de la presse à se mobiliser contre ces agissements.

Le très célèbre journal Echos du Nord dont la ligne éditoriale est très dure avec le régime en place fait parler de lui. En effet, c'est sans connaissance du plaignant ni de la raison que, Désiré Emane le patron de ce journal a été convoqué par le B2. C'est sachant que le délit de presse n'est plus de la juridiction du code pénal, mais plutôt du code civil que l'Organisation patronale des médias s'insurgent contre cette convocation d'un des leur .

Rappelons qu'il y a quelques jours, un des journalistes de ce média a aussi été convoqué par le B2 et c'est sur instruction de son chef hiérarchique ; qu'il ne s'y est pas rendu. Même si l'OPAM a conseillé au Directeur de publication du journal Echos du Nord à déférer à cette convocation qu'elle juge illégale, elle révèle que « même en cas de délit pénal, au Gabon, le délit de presse ne repose pas sur le régime de l'enquête, mais celui de la preuve ».

Aussi elle « interpelle la Haute autorité de la communication (HAC), le Ministre de la Communication et son collègue de la Justice, afin qu'ils instruisent les autorités juridiques et judiciaires sur les dispositions légales qui abrogent le délit de presse au Gabon. Elle prend à témoin la communauté nationale et internationale des conséquences que peut engendrer une telle dérive qui n'honore personne ».

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.