Burkina Faso: Cartes nationales d'identité burkinabè - Plus d'un million établies en 2020

28 Juillet 2020

L'Office national d'identification (ONI) a organisé, le mardi 28 juillet 2020 à Ouagadougou, une conférence de presse pour faire le bilan à mi-parcours de l'année, de ses activités d'établissement de Cartes nationales d'identité burkinabè (CNIB). Il ressort que plus d'un million de CNIB ont été établies à la date du 20 juillet dernier.

Pour cette année électorale 2020, l'Office national d'identification (ONI) s'est fixé un objectif d'établir 1 900 000 Cartes nationales d'identité burkinabè (CNIB) et 24 664 passeports à travers des opérations spéciales de délivrance massive dans les 13 régions du pays.

A la date du 20 juillet et malgré l'insécurité dont l'une des équipes de l'ONI a été victime au Sahel et à l'Est et la pandémie à coronavirus, elle a pu produire 1 076 705 CNIB dont 48,87% de femmes et 9,35% de personnes dont l'âge est compris entre 15 et 18 ans.

Ces chiffres portent la base de données de l'ONI à 12 235 495 CNIB. C'est le bilan à mi-parcours de l'année qu'a fait le Directeur général (DG) de la structure, Aristide Béré, au cours d'une conférence de presse, le mardi 28 juillet 2020 à Ouagadougou.

Pour M. Béré, ces opérations ont mobilisé 224 équipes pour les missions de collecte des données pour un coût global de 317,455 millions F CFA.

« Outre ces opérations, nous avons reçu 179 demandes spécifiques de collectes venant de partis politiques, associations et personnes individuelles », a soutenu le DG de l'ONI.

Toutes ces demandes spéciales, a-t-il poursuivi, ont été traitées de façon équitable sans la moindre distinction, réfutant du même coup, les accusations de favoritisme au profit du parti au pouvoir.

L'ONI travaille dans l'impartialité, la neutralité et l'objectivité, s'est défendu Aristide Béré, estimant que sa structure n'a aucun moyen de sérier les militants de tel ou tel autre parti politique.

« Le système d'établissement est fait de lots de 25 demandes. On ne peut soustraire quelqu'un de ce lot parce qu'il est militant du CDP, de l'UPC ou du MPP.

Si on bloque une demande, c'est pour une raison particulière. Si un parti a les preuves de ces allégations, qu'il nous les apporte.

C'est un débat politicien dans lequel l'ONI ne peut rentrer », a-t-il martelé. Pour le second semestre de l'année, l'ONI compte atteindre son objectif de 1 900 000 CNIB. « L'objectif de près de 900 000 CNIB restantes est atteignable.

Nous produisons entre 150 000 et 200 000 cartes par mois. Si tout va bien, nous n'avons pas d'inquiétude », a-t-il relevé.

En termes de perspectives, M. Béré a annoncé l'ouverture, d'ici le 31 décembre 2020, de 5 centres régionaux de production à Fada N'Gourma, Kaya, Ouahigouya, Dédougou et Gaoua, pour décongestionner Ouagadougou et Bobo-Dioulasso et ainsi réduire les délais de production et de transport de ces documents d'identité.

A cela, il a ajouté l'opérationnalisation de la mise en œuvre de la Carte d'identité biométrique de la CEDEAO à partir de 2022 en remplacement progressif de la CNIB.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.