Togo: Skieurs ambulants, ces usagers dangereux contre lesquels le MMLK interpelle les autorités

Le non-respect des règles de sécurité routière et trouble à l'ordre public, ce sont là des comportements que l'on peut souvent constater chez les jeunes skieurs qui faute d'espace approprié pour leur discipline écument nos rues.

Par un communiqué en date du 26 juillet 2020, et signé de son président, Pasteur Edoh Komi, le MMLK (Mouvement Martin Luther King) dénonce cette imprudence notoire qu'affichent ces jeunes skieurs sur les voies publiques et demande qu'ils soient rappelés à l'ordre.

« Il nous est donné de constater strictement que les jeunes skieurs affichent une imprudence notoire sur les voies publiques à des heures de grandes influences sans aucune moindre attention aux usagers.

Dans leur fougue juvénile, ils se permettent d'occuper les voies comme acquises à leur cause faisant d'eux des jokers sans précédent. Les jeunes Skieurs doivent être rappelés à l'ordre et interdits d'activités physiques nocturnes sur nos voies publiques », écrit ce mouvement dans son communiqué.

« Ces comportements à haut risque sont des sources potentiels d'insécurité routières pouvant déboucher sur de graves accidents de la circulation dont les conséquences sont souvent tragiques et meurtrières », souligne le MMLK.

Les autorités jusqu'alors ne se sont pas prononcées sur cette pratique hors-piste qui peut coûter la vie à autrui. Après ce triste constat, et à travers ce document, le Mouvement Martin Luther King entend éveiller les consciences afin d'éviter un éventuel danger.

« Devant l'ampleur de cette situation, il est impérieux de prévenir le pire et le Mouvement Martin Luther King demande aux autorités de recadrer rigoureusement les activités sur des voies publiques jusqu'à prévoir des sanctions pour les contrevenants.

La sécurité routière en dépend pour sauver des vies humaines », conclut le communiqué du Pasteur Edoh Komi et ses pairs.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.