Cameroun: Un militaire tue un jeune avec un poignard dans un bar à Yaoundé

Yaoundé, capitale économique du Cameroun
29 Juillet 2020

Bain de sang dans un débit de boisson dimanche dernier au quartier Efoulan, dans le 3ème Arrondissement de la capitale politique camerounaise.

Une dispute entre un militaire du Bataillon d'intervention rapide ( Bir) et un jeune civil, a viré au drame. Selon nos informations, le militaire n'a pas supporté l'échange verbal hostile avec un jeune dans un bar, et l'a poignardé au cours de l'affrontement physique qui les a opposés.

Le jeune civil est mort sur-le-champ, et le militaire du Bir a pris la poudre d'escampette, histoire d'échapper à la colère des occupants du bar. Seulement, le militaire n'a pas constaté que ses pièces d'identité sont tombées au moment de sa fuite.

Ce qui a permis de l'identifier avec facilité. Le Bir est un corps d'élite de l'Armée camerounaise, et le militaire assassin, est un élément affecté à Bertoua dans la région de l'Est Cameroun.

Le militaire a été arrêté par les éléments de la brigade de gendarmerie d'Efoulan. Ce assassinat pose encore le problème de la moralité des hommes qui sont enrôlés dans les recrutements massifs dans l'Armée camerounaise.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.