Afrique du Nord: L'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences fête son jubilé d'or

Tunis — L'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences (ALECSO) a fêté, mardi, son jubilé d'or qui marque le cinquantenaire de la création de cette organisation régionale.

Une cérémonie a eu lieu au siège de l'organisation au Centre Urbain nord de Tunis. Elle a été marquée par la présence de représentants d'organisations régionales et internationales, politiciens tunisiens et diplomates de pays arabes accrédités à Tunis.

Un webinaire a été organisée à cette occasion avec la participation de plusieurs personnalités arabes. Dans son intervention en ligne via Zoom, le secrétaire général de la Ligue Arabe, Ahmad Abu Al-Gheit, a souligné l'importance de la Culture en tant question sécuritaire de premier plan en région arabe. C'est à travers la Culture que "se réalise la cohésion dans les sociétés arabes et les protège des phénomènes dangereux comme le terrorisme", a-t-il estimé.

Abu Al-Gheit a également évoqué "le besoin urgent d'une politique culturelle arabe renouvelée qui coïncide avec les exigences de l'époque". A cet effet, il a mentionné "le rôle précurseur de l'Alecso dans la promotion de la culture arabe et la préservation de l'identité de la région".

Dans une conjoncture actuelle marquée par l'incertitude, le directeur général de l'Alecso, Mohamed Oueld Omar a estimé que l'institution arabe est invitée à "s'auto-évaluer et faire le point sur ses forces et ses faiblesses en vue de garantir la pérennité de ses activités".

Il est revenu sur les différentes étapes ayant marqué l'histoire de l'Alesco depuis sa création, tout en louant "ses multiples initiatives en faveur de la promotion de l'identité arabe et ses références communes de manière à assurer le bien être du citoyen arabe". En matière de patrimoine, il a parlé de la stratégie promotionnelle de l'Alesco basée essentiellement sur des initiatives qui consistent en la présentation de candidatures communes pour l'inscription des biens culturels de la région sur la liste du patrimoine de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

A cet égard, il a rappelé le dossier de candidature commun englobant 14 pays arabes qui avaient proposé la candidature des connaissances, savoir-faire, traditions et pratiques associés au palmier dattier pour l'inscription sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Ce dossier élaboré sous la conduite des Emirats Arabes Unis (EAU) a été retenu le 11 novembre 2019, sur la liste représentative de l'Unesco.

"La Tunisie demeure engagée dans le projet d'arabisation futur et de l'unité de la langue auquel adhère l'Alecso", a encore dit le directeur de l'Alecso.

La célébration a été marquée par la diffusion d'un long-métrage documentaire (40') intitulé "Le voyage 50" de Lotfi Bahri qui retrace un demi siècle dans la vie de l'Alesco et ses actions au service de la langue et la Culture arabes ainsi que les questions d'intérêt commun pour les pays de la région.

L'Alecso dont le siège est à Tunis est actuellement dirigée par le Mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, élu fin avril 2019, pour un mandat de 4 années renouvelables une seule fois.

Depuis sa création le 25 juillet 1970 au Caire, l'Alecso oeuvre à la coordination et à la promotion des activités des ses Etats membres dans les domaines de l'Education, de la Culture et des Sciences. L'Organisation dirige également des instituts et centres de recherche, à l'instar du Centre arabe pour l'arabisation et l'Institut des recherches arabes.

L'Alecso est un organisme dépendant de la Ligue Arabe qui regroupe 22 Etats membres. Voici la liste des pays,-selon l'ordre chronologique de leur adhésion: Jordanie, Algérie, Soudan, Syrie, Irak, Koweït, Libye, Égypte, Yémen (1970), Bahreïn, Palestine, Qatar (1971), Émirats arabes unis, Arabie saoudite (1972), Oman (1973), Tunisie (1974), Mauritanie (1975), Maroc, Somalie (1976), Djibouti (1978), Liban (1979) et Comores (2020).

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.