Burkina Faso: Réouverture des frontières aériennes - Le ministre en charge des Transports précise les conditions

29 Juillet 2020

Le 1er août prochain, le gouvernement burkinabè a décidé de la réouverture des frontières aériennes. C'est en prélude à cette ouverture, que le ministre des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, accompagné de celui de la Santé ont tenu a précisé les conditions qui régissent la reprise des activités aériennes.

Pour le ministre en charge des Transports, Vincent T. Dabilgou, la décision de la réouverture des frontières aériennes a été prise en concertation avec tous les acteurs concernés.

A ce jour, toutes les dispositions nécessaires sont prises au niveau des aéroports de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso en vue d'une reprise normale des activités aériennes.

«Les passagers ont l'obligation de se conformer aux dispositions sanitaires prises par les autorités du Burkina Faso au départ et à l'arrivée des vols», a indiqué Vincent T. Dabilgou, ministre en charge des Transports.

Selon lui, il n'y aura pas de diminution des effectifs de passagers dans les avions mais pendant le voyage, les passagers ont l'obligation de porter des masques homologués. «Les filtres des avions permettent de renouveler l'air afin d'éviter toute contamination.

Des expertises techniques ont confirmé avec l'OMS qu'il n'y aura pas de danger pour les passagers. Durant tout le voyage, les masques seront utilisés», a-t-il expliqué.

Et le ministre de la Santé, Claudine Lougué de préciser, entre autres conditions, l'obligation de présenter avant tout voyage, son test PCR négatif, la prise obligatoire des températures des passagers par les différentes compagnies et la sensibilisation des passagers par les compagnies sur la Covid-19.

L'ensemble des informations relatives à la réouverture des frontières aériennes sont accessibles sur le site web du ministère la Santé

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.