Cote d'Ivoire: Revalorisation des matières premières agricoles - La bourse des matières premières agricoles de Côte d'ivoire bientôt opérationnelle.

28 Juillet 2020

Le ministre de l'agriculture et du développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani a effectué hier, une visite de travail dans les locaux de la BMPA pour s'enquérir de l'état d'avancement du projet.

Le projet de création d'une bourse des matières premières agricoles (BMPA) en Côte d'Ivoire, est en passe de devenir une réalité. Deux années, après son démarrage ce projet innovant, initié par le gouvernement est, en effet, dans sa phase d'achèvement.

L'assurance en a été donnée, hier, au ministre de l'Agriculture et du développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, par le Directeur Général de l'Autorité de Régulation du Système de Récépissé d'Entrepôt et le Directeur Général de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), tous deux, en charge de la mise en œuvre du projet. C'était au cours d'une visite de travail, effectuée par le ministre, dans les locaux de la BRVM qui abriteront également la BMPA.

Une information saluée par le ministre de l'Agriculture et du développement rural, qui estime que cette bourse va doper la commercialisation des matières premières, dans un cadre entièrement électronique, assurant ainsi, une grande transparence des prix et une juste rémunération des producteurs ivoiriens.

« L'ouverture de cette Bourse est une illustration palpable du fait que le Président Alassane Ouattara, est vraiment le digne fils du Père fondateur Félix Houphouët-Boigny, car c'est lui qui va parachever l'œuvre qu'il a commencé, pour doter la Côte d'Ivoire d'un secteur agricole structuré, dynamique et efficace, qui s'ouvre aux innovations et qui rayonne dans le monde entier par ses produits.

Quoi de plus illustratif que la Bourse, pour symboliser l'instrument le plus moderne du financement du secteur agricole dans un pays. Un grand merci au Président Alassane Ouattara pour son leadership éclairé », a-t-il affirmé.

Il a en outre, félicité, la BRVM, avec à sa tête son Directeur Général, Dr Edoh Kossi Amenounvé, pour « le grand professionnalisme et la haute qualité dont il a fait preuve dans la conduite de ce projet ». Ainsi que le directeur général de l'Autorité de Régulation du Système de Récépissé d'Entrepôt, Pr. Justin Koffi, et tous les cabinets qui prennent part à ce projet.

Pour sa part, Le Directeur Général de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a souligné que d'importantes étapes ont déjà été franchies et de solides acquis, ont été enregistrés, en vue de doter la Côte d'Ivoire, de la première bourse de matières premières agricoles dans l'espace Uemoa. «

En effet, à ce jour, nous avons procédé, à la définition de l'architecture du marché, à la mise en place du cadre légal et institutionnel, à l'élaboration du business-plan de toutes les entités du marché.

Nous avons également travaillé à l'identification du système d'information, qui se veut moderne et innovant, pour la gestion des opérations de la bourse, et nous avons procédé, à la mise en place, du dispositif opérationnel du marché, notamment les règles de négociation, de compensation, de règlement-livraison, ainsi que les mécanismes de gestion des risques », a-t-il noté.

Ajoutant que les travaux vont se poursuivre au cours des prochaines semaines, avec notamment, la mise en place des acteurs clé du marché, la finalisation des normes de qualité, sur les produits à négocier, la formation des premiers opérateurs, et enfin l'identification des premières vague à négocier.

Dans le même sens, le Directeur Général de l'Autorité de Régulation du Système de Récépissé d'Entrepôt, Pr. Justin Koffi a indiqué que le BMPA dispose d'un cadre juridique solide, (loi, décrets, règles) garantissant la sécurité, l'efficacité et la transparence et la fluidité du système. Il est à souligner que ce projet couvrira les filières Riz, Anacarde et Cola.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.