Afrique de l'Ouest: Stabilité des prix, réduction des risques

29 Juillet 2020

La BRVM (Bourse régionale des valeurs mobilières) pilote la création de la Bourse des matières premières agricoles (BMPA) de Côte d'Ivoire.

Elle devrait être opérationnelle fin 2020 avec la cotation de 3 produits, l'anacarde, la noix de koka et le maïs.

Cette Bourse proposera des produits à terme, lesquels serviront de couverture face aux risques de variation des prix, pour les agriculteurs. Un mécanisme de marché à terme absent de la Côte d'Ivoire jusque-là.

Le Ghana et le Nigeria disposent déjà de ce type de plateforme. Le Togo pourrait en avoir une similaire; l'idée est séduisante.

La création d'une Bourse répond au souhait des agriculteurs et des autorités de stabiliser les prix et de réduire les risques. De plus, un marché dynamique et bien réglementé accroît le nombre de négociants et la qualité des infrastructures et des produits eux-mêmes.

Un dispositif de cette nature tend à augmenter les revenus des agriculteurs et à diminuer les prix pour les consommateurs.

Le ministre ivoirien de l'Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani, s'est rendu mardi au siège de la BRVM pour s'enquérir de l'état d'avancement du projet.

Il s'est longuement entretenu avec le Togolais Félix Edoh Kossi Amenounve, patron de la Bourse régionale.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.