Cameroun: Journée mondiale - Dans la croisade anti-hépatites

Ces maladies étaient au cœur d'une opération de sensibilisation à Douala hier, 28 juillet.

Le Cameroun reste un des pays à haut taux de prévalence, s'agissant des hépatites. La donnée a été rappelée à Douala hier, 28 juillet, à l'occasion d'un point de presse organisé par l'association « Sos Hépatites » en son siège au quartier Akwa. Ceci dans le cadre de la journée mondiale des hépatites, célébrée le même jour. « La prévalence de l'hépatite B au Cameroun oscille entre 9 et 12%. Et pour l'hépatite C, c'est environ 2%. Ramené à la population de notre pays, ça fait beaucoup de malades », a indiqué le Pr. Christian Tzeuton, président d'honneur de la Société camerounaise de gastro-entérologie.

Le problème est donc sérieux, et appelle des réponses fortes. L'objectif de l'Organisation mondiale de la Santé (Oms) est d'éliminer l'hépatite virale en tant que problème de santé publique d'ici 2030. C'est une croisade à laquelle le Cameroun s'est joint, et quelques données incitent à l'optimisme dans notre pays, au sujet de l'hépatite C tout au moins. « Nous avons des traitements qui sont curatifs (... ) les taux de succès de ces traitements vont de 85 à 100% », relèvera le Pr. Tzeuton.

Pour les jours à venir, l'association « Sos Hépatites » a prévu diverses actions, indiquées hier par son secrétaire exécutif, Dr Hubert Leundji : des campagnes de sensibilisation, des opérations de dépistage gratuit suite à du porte-à-porte, l'orientation éventuelle de patients vers des hôpitaux partenaires, etc. Un aspect particulier aura été abordé lors de l'échange avec la presse, celui de la transmission mère-enfant. Le risque est à ce point élevé qu'il est conseillé aux femmes de se faire systématiquement dépister.

Les hépatites B et C peuvent, rappellent les médecins, conduire à une cirrhose ou à un cancer du foie.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.