Maroc: Augmentation du PNB des établissements de paiement à fin 2019

16ème rapport annuel sur la supervision bancaire de Bank Al-Maghrib

Le produit net bancaire réalisé par les établissements de paiement a enregistré, au titre de l'année 2019, une hausse de 9% à 949 millions de dirhams (MDH), selon Bank Al-Maghrib. "Au plan de la rentabilité, le produit net bancaire réalisé par les établissements de paiement a enregistré une hausse de 9% à 949 MDH et leur résultat net s'est bonifié de 4% à 166 MDH", a annoncé BAM dans son rapport annuel sur la supervision bancaire, soulignant qu'à périmètre égal, le résultat du secteur ressort à 174 MDH, en hausse de 9%, et que les nouvelles structures ont subi des pertes en lien avec les coûts de démarrage de leur activité.

Ces établissements, a précisé le rapport, ont disposé d'un total bilan de l'ordre de 2,7 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 14% par rapport à 2018. A périmètre égal, la hausse ressort à 8%. Leurs fonds propres se sont établis à 756 MDH contre 637 MDH et leur endettement a baissé de 5% à 593 MDH.

Au titre de l'exercice 2019, BAM relève que les établissements de paiement sont au nombre de 19, dont 4 ayant nouvellement entamé leur activité courant d'année et un autre n'ayant pas encore démarré, rapporte la MAP.

Quant au volume des transferts de fonds transitant par les établissements de paiement, il a progressé de 10% à 29,3 MMDH. Ces transferts, lorsqu'ils proviennent de l'étranger, sont effectués par l'entremise des plateformes de correspondants étrangers (Money Transfer Operators).

La répartition par origine des transferts de fonds internationaux opérés par ces sociétés fait ressortir une part prédominante de l'Europe (64%) et des pays du Golfe (20%) qui s'est stabilisée par rapport à 2018. La part de l'Amérique du Nord s'est renforcée d'un point à 10% au détriment de celle de l'Afrique (4%). Les 10 premiers pays émetteurs représentent 85% des transferts.

Ces transferts ont été destinés, pour près de la moitié, aux 3 grandes régions de Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kenitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a fait savoir la même source.

S'agissant des transferts nationaux réalisés par ces sociétés, leur volume a totalisé près de 34,8 MMDH à fin 2019, contre 32,7 MMDH une année auparavant (+6%). Sur ce total, 24,3% sont émis à partir de Casablanca, contre 20% en 2018.

Sur les 19 établissements de paiement, 15 ont été agréés pour offrir des produits et services de paiement, dont 6 ont démarré cette nouvelle activité de paiement, a précisé le rapport, soulignant que ces établissements ont ouvert, à fin 2019, 514.827 comptes de paiement auxquels s'ajoutent 371.116 comptes électroniques (m-wallets) tenus par les banques qui ont également lancé des produits de paiement mobile.

En ce qui concerne les banques, la quasi-totalité des m-wallet, adossés à des comptes bancaires, sont détenus par des particuliers, a relevé le rapport, indiquant que les comptes détenus par des commerçants acceptants sont au nombre de 1.151.

Pour ce qui est des établissements de paiement, le rapport a fait ressortir que les comptes de niveau 2 (solde inférieur à 5.000 dhs) représentent 48% des comptes ouverts, suivis des comptes de niveau 1 (solde < 200 dhs) à hauteur de 43%, les comptes de niveau 3 constituent 7% de ces comptes. Ainsi, les commerçants acceptants et les agents détaillants ont ouvert 11.236 comptes.

Depuis le démarrage de leur activité, les établissements de paiement ont collecté 81,8 MDH via des versements au niveau des comptes de paiements, a ajouté le rapport, relevant que les transactions via mobile, essentiellement des transferts de fonds de particulier à particulier se sont établis à 14,6 MDH pour celles opérées via les établissements de paiement et 17,6 MDH pour celles opérées à travers les banques.

A fin 2019, le solde des comptes de paiement s'est établi pour sa part à 9,7 MDH répartis entre les comptes de niveau 3 (64%), les comptes de niveau 2 (21%), les comptes de niveau 1 (1%) et ceux détenus par les commerçants et agents détaillants (14%).

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.