Cote d'Ivoire: Liste électorale provisoire/Coulibaly Kuibiert Ibrahime - "Pourquoi il y a eu le rejet de 60 031 personnes"

Le président de la Commission électorale indépendante (Cei), Coulibaly Kuibiert Ibrahime a remis la liste électorale provisoire 2020 sur clé USB aux partis et groupements politiques, et candidats potentiels à l'élection présidentielle d'octobre prochain, le mercredi 29 juillet 2020, au siège de l'institution, sis aux II Plateaux, Abidjan-Cocody, au cours d'une réunion d'informations.

À cette occasion, il a annoncé que la liste électorale provisoire 2020 comporte 7 500 035 électeurs dont 904 956 nouveaux inscrits (anciens et nouveaux majeurs).

«Le nombre de demandes brutes enregistrées est de 1 705 724 dont 789 931 en catégorie 1 c'est-à-dire les personnes existant déjà sur la liste électorale, désireuses de mettre à jour leurs informations.

Et dans cette catégorie, nous avons enregistré 568 710 demandes en Côte d'Ivoire et 210 221 provenant de nos compatriotes à l'étranger.

En catégorie 2 c'est-à-dire les nouvelles inscriptions composées des anciens majeurs et des nouveaux majeurs, nous avons enregistré 1 115 793 demandes dont 1 084 855 en Côte d'Ivoire et 30938 à l'étranger.

Le nombre de nouvelles demandes prises en compte après traitement est donc de 1 645 693 électeurs dont 740 737 de la catégorie 1 et 904 956 nouvelles inscriptions dans la catégorie 2.

À l'issue de l'opération complète de mise à jour du fichier électoral, j'ai l'honneur de vous annoncer que la liste électorale provisoire de 2020 compte 7 500 035 électeurs par rapport à la liste de 2018 où on comptait 6 595 790.», a-t-il lancé à l'endroit des représentants des partis et groupements politiques venus en grand nombre.

Puis de souligner sur les données brutes, après traitement informatique, 60 031 ont été rejetées dont 8938 en catégorie 1 et 51 093 en catégorie 2.

Et ce, pour ces quelques motifs : l'usage de fausses cartes d'électeurs, recensements hors délai, fort taux de doublons, requérants non majeurs qui se sont retrouvés sur la liste, des requérants qui ont présenté des cartes nationales d'identité qui n'étaient pas les leur.

Pourquoi le contentieux électoral ?

Coulibaly Kuibiert Ibrahime a ajouté que la disponibilité de la liste électorale provisoire qui sera affichée le 01 août 2020, ouvre la période de contentieux qui, a-t-il précisé, commence dès le 05 août prochain. Et d'expliquer : «Le contentieux est une opportunité pour un audit inclusif.

Le contentieux de la liste électorale vise à régler les litiges mettant en cause la régularité des inscrits sur la liste électorale, extraire les personnes indûment inscrites, rectifier les données personnelles de certains inscrits et inscrire les personnes omises.

Notre vœu commun et le plus cher est d'obtenir à terme, un fichier électoral fiable. Nous en avons tous l'occasion pour y contribuer.» Coulibaly Kuibiert Ibrahime a encouragé les partis politiques à venir au contentieux chaque fois qu'ils ne comprennent pas quelque chose : «Je voudrais vous exhorter à mettre en pratique ce principe fondamental qui est contenu dans notre constitution, le droit au recours. Si vous n'êtes pas contents, il faut saisir les voies de droit et certainement, vous aurez gain de cause.»

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.