Guinée: Horoya conteste la neutralité du terrain choisi

Horoya Athletic Club du Guinée désapprouve la décision de la Confédération Africaine de Football et lui renvoie un courrier qui remet en cause le principe de la neutralité.

"Nous vous suggérons pour une meilleure gestion conformément aux règles de neutralité de procéder à l'application du format aller-retour ou de choisir un terrain neutre aux quatre équipes en compétition", lit-on dans un courrier adressé à l'instance.

Lors de son ComEx (Comité Exécutif) le 30 juin dernier, la CAF a décidé de faire jouer les demi-finales et la finale de la Coupe de la CAF 2020 dans un pays neutre et en match unique.

Ainsi le choix est porté sur le Maroc pour abriter la finale 4 de la Coupe de la CAF, par contre les clubs Marocains à l'instar de Hassania Agadir et Renaissance Berkane, sont présents sur l'affiche des demi-finalistes de la Coupe de Confédération. Un choix vivement contesté par Lamine Ndiaye le coach de Horoya AC.

"A mon sens quand tu fais des matches sur terrain neutre, il faut que ça soit vraiment neutre, surtout lorsqu'on connaît déjà les données.

Là on sait qu'il y a deux équipes marocaines en demi-finale, donc si tu joues une de ces équipes en finale, le stade sera acquis à sa cause", avait insinué le coach sénégalais du club de Matam. Les demi-finales de la Coupe de la CAF 2020 se disputeront en septembre prochain selon la CAF.

La formation de Horoya AC affrontera Pyramide SC de l'Égypte d'un côté et de l'autre côté l'affiche oppose les deux clubs Marocains, Hassania Agadir et Renaissance Berkane.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.