Cote d'Ivoire: Lutte contre la traite des personnes/Mariatou Koné - « Les mesures prises par la Côte d'Ivoire ont été traduites au cours de l'année 2019-2020... »

29 Juillet 2020
document

Journée internationale de la lutte contre la traite des personnes : La déclaration du gouvernement ivoirien

THEME : « Engagé (e) à la cause - Travailler sur la ligne de front pour mettre fin à la traite des êtres humains. »

Ivoiriennes, Ivoiriens,

La Côte d'Ivoire célèbre ce 30 juillet 2020, à l'instar des autres pays du monde, la Journée Mondiale de Lutte contre la Traite des Êtres Humains.

Communément appelée « Traite des Personnes », la « Traite des Êtres Humains », esclavage des temps modernes, se manifeste à travers divers réseaux criminels bien organisés.

Les causes profondes de ce phénomène sont nombreuses et variables d'un pays à l'autre.

En effet, la violence criminelle ou la violence sociale, les catastrophes naturelles et bien d'autres facteurs poussent des millions de personnes marquées par le désespoir des lendemains incertains, à l'aventure migratoire, généralement clandestine. Très souvent, au bout de cette aventure, c'est la terrible désillusion, avec les risques d'exposition à diverses formes d'exploitation et d'esclavage.

La Traite des Personnes, qui prive les milliers de victimes de leur liberté, de leur dignité et de leur potentiel humain, préoccupe l'ensemble des Etats du Monde, en général, et l'Etat de Côte d'Ivoire, en particulier.

Chers compatriotes,

Face à ce phénomène et à ses conséquences, la Côte d'Ivoire a signé la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée, dite Convention de Palerme en 2000 et, surtout, a pris des mesures vigoureuses, notamment :

la prise de la loi n°2010-272 du 30 septembre 2010 portant interdiction de la traite et des pires formes de travail des enfants ;

la création par décret n°2011-366 du 03 nov. 2011, d'un Comité National de Surveillance (CNS), comme instruments de réponse holistique à la traite et aux pires formes de travail des enfants ;

l'adoption de la loi N°2016-1111, du 8 décembre 2016, portant lutte contre la traite des personnes et créant le comité national de lutte contre la traite des personnes ;

la prise du décret N°2017-227 du 13 Avril 2017, portant attributions, organisation et fonctionnement du Comité national de lutte contre la Traite des personnes, présidé par Monsieur le Premier ministre ;

l'élaboration d'une stratégie nationale de lutte contre la traite des personnes, assortie d'un plan d'action quinquennal (2016-2020).

Toutes ces mesures ont été traduites au cours de l'année 2019-2020, par la réalisation des activités de sensibilisation des populations, de renforcement des capacités des acteurs impliqués dans la lutte contre la traite des personnes.

Ainsi, à l'initiative du Ministère de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, avec l'appui technique et financier des partenaires, notamment l'Organisation Internationale pour la Migration (OIM) et l'Office des Nations Unies de lutte contre le trafic de Drogues et le Crime organisé (ONUDC) et Expertise France nous avons enregistré les résultats suivants :

1157 victimes de traite des personnes dont 490 mineurs et 667 adultes ;

377 plaintes enregistrées,

74 personnes interpelées, identifiées et déférées devant les tribunaux.

Chers compatriotes,

La célébration de l'édition 2020 de la Journée Mondiale de la Lutte contre la Traite des Êtres Humains porte sur le thème :

« Engagé (e) à la cause - Travailler sur la ligne de front pour mettre fin à la traite des êtres humains ».

Ce thème nous invite à être tous en première ligne dans la lutte contre la traite des êtres humains. Nous devons créer cette mobilisation exceptionnelle de toutes les énergies et compétences pour éradiquer un fléau qui porte gravement atteinte à la dignité humaine. Il y va de la vie de nos populations, surtout de nos jeunes pris dans l'engrenage du mirage de l'aventure migratoire.

Chers concitoyens,

Ensemble, engageons-nous sur la ligne de front pour mettre fin à la traite des êtres humains dans notre pays.

Je vous remercie

Professeur Mariatou KONE

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.