Congo-Kinshasa: Barrage de Busanga - Les communautés réclament une meilleure indemnisation

Les habitants de quatre villages de la province du Lualaba ont une semaine supplémentaire pour quitter les lieux. Le terrain est destiné au prolongement des travaux de construction du barrage de Busanga. Cette centrale hydroélectrique, gérée par à la société sino-congolaise hydroélectrique (Sicohydro), est censée booster la production du cobalt dans la région. Les communautés locales réclament de meilleures indemnisations.

En dépit de la réunion tenue, ce mercredi, entre le ministre provincial de l'Intérieur, les délégués de la société Sicohydro et la société civile, le litige n'est toujours pas vidé. Sicohydro a reconnu devoir encore à une dizaine d'habitants des frais d'indemnisation.

Des personnes dont compte s'occuper Adelard Kayembe, coordonnateur provincial de l'ONG Ligue nationale paysanne des droits de l'homme, qui a également participé à la réunion : « On nous a aussi donné cette chance d'aller sensibiliser encore la population, pour récupérer le reste des personnes qui n'ont pas encore touché leur argent. On va passer à l'application de cette mesure. »

Rouvrir les discussions

Autre cas qui pose problème, celui des personnes qui ont construit après le travail de recensement opéré en 2019. « Cela n'étant pas budgétisé, la commission n'a pas su payer ces gens-là », explique Charles Kasongo, le président de la commission d'indemnisation mise en place par le gouvernement provincial.

L'autre point soulevé par les communautés locales est le litige provoqué par le débordement des installations électriques. « Une petite partie de la ligne haute tension devrait traverser l'eau. Il fallait déplacer cette ligne-là. La ligne est pratiquement tombée dans des champs des habitants », ajoute Charles Kasongo.

Le ministre provincial de l'Intérieur a promis de suivre de près cette situation, mais pour d'autres acteurs de la société civile, il faut absolument rouvrir les discussions avec les communautés locales.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.