Sénégal: Une baisse de 4,1% est attendue en 2020 dans l'activité du raffinage de pétrole

La Direction de la prévision et des études économiques (Dpee) note que pour le raffinage de pétrole, l'activité est attendue en baisse de 4,1% en 2020 dans un contexte d'effondrement des cours du baril de pétrole lié aux mesures de confinement total ou partiel pris un peu partout dans le monde pour limiter l'évolution de la pandémie.

En effet, elle indique dans ses « perspectives économiques » qu'avec la chute drastique de la demande en produits pétroliers combinée avec des stocks importants, les cours du baril ont affiché une baisse historique jusqu'à atteindre un niveau en deçà des 20 dollars dans le courant du mois d'avril 2020.

Malgré la chute des cours des matières premières, l'effet de la propagation de la Covid-19 s'est traduit par la rupture des chaînes d'approvisionnement, laquelle a durement affecté l'activité de raffinage dès les premiers mois de la crise, martèle la Dpee. Qui confie enfin que la baisse attendue de la demande, devrait se traduire par un repli des importations d'huiles brutes de pétrole.

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.