Cameroun: Covid-19 - Du riz destiné aux populations introuvable au pays

30 Juillet 2020

4.000 sacs de riz donnés par l'entreprise Orca pour aider les populations touchées par la crise du coronavirus, ont disparu. Le gouvernement camerounais est incapable de dire où se trouve le riz.

C'est une sombre affaire qui éclabousse le gouvernement de Joseph Dion Ngute, Premier ministre camerounais.

D'après Manaouda Malachie, ministre de la Santé, le don de 4.000 sacs de riz a été réceptionné et acheminé, depuis le 29 avril dernier, aux gouverneurs des dix régions du Cameroun.

Le ministre de la Santé dit être "surpris" de la disparition de ces milliers de sacs de riz. " Je voudrais tout simplement dire que depuis le 29 avril, nous ne sommes plus en possession du riz d'Orca. Toutes les fois que nous recevons des dons, nous essayons d'organiser des cérémonies pour que les Camerounais suivent les traces de ces dons", a affirmé Manaouda Malachie, lors de son récent passage à la télévision nationale.

Mais à ce jour, la population Camerounaise n'a rien reçu du don qui lui était destiné.

Où sont passés les sacs de riz?

Prisca Mengue est femme au foyer, elle soupçonne que ce riz a bénéficié aux proches du pouvoir.

"Lorsqu'il fallait distribuer un morceau de savon et un seau de dix litres, le gouvernement a fait appel à la CRTV, la télévision nationale. Maintenant qu'on parle de 4.000 sacs de riz, il n'y a aucun média ? A mon avis ils ont mangé tout le riz !"

Accusation rejetée par le gouvernement. Mais la situation préoccupe les leaders politiques de l'opposition qui exigent la vérité sur cette disparition.

Pour Denis Atangana, président du Front des démocrates camerounais, " c'est une situation difficile qui, si elle est avérée, nous interpelle et nous sommes particulièrement préoccupés."

Il estime que"cette exploitation des victimes ne donne pas une bonne image de notre administration. Si les faits sont vérifiés, cela ne ferait pas honneur au Cameroun."

Le Premier ministre Joseph Dion Ngute a demandé qu'une enquête soit ouverte afin d'établir la vérité. Les populations, quant à elles, gardent encore un peu l'espoir qu'on retrouve la trace des 4.000 sacs de riz.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.